Vie fraternelle et solidaire : l’Eglise en Equateur

Croire Vie fraternelle et solidaire

Jacques Tribout auteur de “L’Evêque qui refusait le cléricalisme”(Cinq années avec Léonidas Proano chez les indiens d’Equateur qui vient d’écrire un livre sur l’Eglise en Équateur (editions Karthala – collection Signes des Temps) A 29 ans, Jacques Tribout interrompt une belle carrière dans l’industrie pour se mettre pendant cinq ans au service des Indiens en Équateur (d’octobre 1981 à novembre 1986). Il va le faire sous la houlette de Léonidas Proaño (1920-1988), évêque de Riobamba de 1954 à 1985. À travers sa découverte de la réalité du pays et son propre partage de la vie des habitants, l’auteur nous présente « l’évêque des Indiens », qui choisit d’être pauvre parmi les pauvres. Emprisonné sous la dictature militaire et dénoncé aux instances romaines qui déclencheront contre lui une enquête pour juger de la manière apparemment non orthodoxe de gérer son diocèse, il est celui qui, sous l’impulsion du Concile Vatican II, a inventé une nouvelle façon d’être Église. Pour Mgr Proaño c’est en libérant l’Église du cléricalisme qu’elle peut à son tour devenir libératrice

Partagez cet article

  • 0%