Agenda culturel – Nicole Vray

Agenda culturel Culture

Entretien avec Nicole Vray, historienne des religions et Docteur ès-Lettres, au sujet de son dernier livre “Aux Origines du Monothéisme, Noé, Abraham, Moïse” paru aux éditions SALVATOR.

La librairie Siloë Lis organise une rencontre avec Nicole Vray autour de son dernier livre le Samedi 2 mars 2019 à 14 h 30 au 3 rue Général Leclerc de Hauteclocque – 44000 Nantes.

Contact : siloelis@wanadoo.fr / 02 40 89 11 18

1 thought on “Agenda culturel – Nicole Vray

  1. Ceci est un mot pour Madame Nicole Vray, suite à l’émission de radio-fidélité du dimanche 14juin à 7h45.
    Vous évoquez les animaux dans la bible , et vous évoquez (entre autres) le porc, et la défense d’en consommer, peut-être due a certaines maladies transmises par cette viande…. bien que les gens la mangeaient cuite….
    Je voudrais vous faire part d’une expérience vécue au Bénin où j’ai travaillé pendant 35 ans.
    Je suis médecin et le diocèse de Cotonou voulait ouvrir un centre de santé pour les populations des lagunes de Cotonou. Ces gens s’étaient installés là, venant de différentes communautés , pour fuir les razzias des rois d’Abomey qui prenaient des humains pour les immoler et mettre les corps dans la lagune (pour rechercher des cauris, coquillage servant d’argent. quand les blancs arrivèrent, ils échangèrent alors ces humains contre de l’argent et ce fut l’origine du commerce triangulaire). L’état nous donna un terrain, pour construire ce centre de santé. Ce champ servait de WC pour le village, car les gens y venaient s’accroupir cachés par les hautes herbes.Mais aussitôt des cochons arrivaient et mangeaient ces excréments. Certaines personnes venaient avec un bâton pour être un peu tranquille et chasser les cochons qui approchaient ! dans les années qui vinrent nous avons fait construire avec le village et la paroisse des WC public…..devant cela , je me suis toujours demander si cela n’expliquait pas le rejet du porc par ces cultures (juifs, musulmans etc.…) car effectivement, moi-même je ne voulais pas manger de ces cochons qui effectivement sont des transmetteurs de vers intestinaux etc….et d’autres parasites situés dans leurs chairs si elle n’est pas bien cuite……
    Le nom de Cotonou, capitale du Bénin signifie “lagune de la mort” a cause des cadavres mis dedans pour récolter les cauris, coquillages nécrophages.
    Ces cochons font ainsi le nettoyage des excréments dans le village aussi, car il n’y avait pas de WC….est-ce que cela n’était pas la cause dans d’autres pays aussi du rejet de la viande de cet animal ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.