Epaule d’agneau confite

Aujourd’hui, une recette pour les paresseuses, mais vraiment pour celles qui ne veulent rien faire…
Cette recette classique et magique va enchanter vos papilles, réalisez aujourd’hui une épaule d’agneau confite.

Préparation : 10 minutes
Cuisson : entre 8 et 10h ou plus si vous voulez !

Pour régaler 6 personnes, il vous faudra :
1 épaule d’agneau non dégraissée d’environ 1kg 8
des herbes de provence
de la coriandre en grains
cumin
sel, poivre
2 gousses d’ail en chemise
8 échalotes

Préchauffez votre four à 90° (thermostat 3). Badigeonnez votre épaule d’agneau d’huile d’olive, recouvrez ensuite largement avec les herbes de provence. Salez, poivrez dans le fond de votre cocotte en fonte (donc qui va au four) hop hop, tous les épices et de façon généreuse s’il vous plait, saupoudrez le fond du plat de cumin, ajoutez l’équivalent de 2 cuillères à dessert de graines de coriandre.
Ne pelez pas les 2 gousses d’ail, contentez vous simplement de les écraser avec la paume de la main, en plus d’être confites, elles répandront un léger parfum.
Au tour des 12 échalotes, cette fois-ci vous les pelez mais ne les coupez pas, elles vont confire tout simplement.
Rajoutez un filet d’huile d’olive.

Disposez maintenant votre épaule d’agneau et arrosez d’un second filet d’huile d’olive (très peu). Couvrez votre cocotte.
Et voilà la séance cuisine est terminée, avouez que vous ne vous êtes pas trop pris la tête… Enfournez pendant au moins 8 à 10 heures thermostat 3 (toujours en dessous de 100°) sans jamais porter à ébullition…
En fait, mettez votre cocotte au four le soir et laissez cuire toute la nuit… Une fois la programmation terminée, la cocotte reste dans le four, l’épaule continue de confire toujours très doucement.

Servez avec un écrasé de pommes de terre, auquel vous rajouterez  des échalotes revenues dans du beurre…
Du sel, du poivre, goutez moi çà ! C’est à se pâmer mais vous êtes décidément très paresseuse, alors mélangez simplement votre écrasé de pommes de terre avec un peu de sauce de la cocotte.

Le final, c’est une épaule d’agneau compotée, incroyablement parfumée, un accompagnement gastronomicoéconomique (ça c’est un nouveau mot ! ).
Bref, l’agneau ne se cuisine pas seulement le jour de pâques, régalez vous et reposez vous …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :