Chronique Que Choisir: soins des cheveux

2 min read

Les produits pour cheveux représentent un important secteur du marché des cosmétiques, avec un public très large, puisqu’il n’est pas réservé aux femmes. Mais beaucoup de shampoings sont chargés en ingrédients indésirables, et les arguments publicitaires sont le plus souvent trompeurs.

13 sept 2019 chronique que choisir soins des cheveux

Les indications rassurantes, comme “sans paraben”, “hypoallergénique”, et surtout “testé sous contrôle dermatologique”, ne veulent rien dire. S’il n’y a pas de paraben, il y a bien d’autres adjuvants critiquables, et le contrôle dermatologique ne garantit pas que le résultat est satisfaisant. En effet, le shampoing liquide est composé de nombreux additifs indispensable à sa tenue, son aspect, mais tous ne sont pas neutres. Ces composants ont pour fonction de laver le cheveu (surtout éliminer le sébum, qui donne au cheveu son aspect gras), comme les tensioactifs. D’autres vont aider au coiffage, en démêlant et lissant le cheveu. Mais les fabricants ajoutent des ingrédients inutiles, comme le beurre de karité ou l’argile verte, censés “nourrir” les cheveux. C’est de l’enfumage : la kératine du cheveu ne peut plus se nourrir, car c’est un élément biologiquement mort.

Ainsi, et contrairement à ce que veut nous faire croire la publicité, aucune substance naturelle ou vertueuse ne peut “soigner” nos cheveux, ni “réparer” la fibre capillaire. L’après-shampoing est un produit factice, inventé par l’industrie cosmétique pour augmenter la dépense des ménages, mais sans aucune capacité à soigner le cheveu. Au mieux, il va aider à démêler et gainer la fibre capillaire, comme une sorte de maquillage.

En outre, l’après-shampoing est déconseillé pour certaines chevelures : il augmente la graisse sur cheveux naturellement gras ou à pellicules. Certaines substances dans ces produits d’après lavage peuvent également dégrader le système de régulation du sébum, et “étouffer” la fibre. Enfin, il faut éviter de sécher la chevelure à forte température. La fibre capillaire ne s’en remettra pas. Le mieux est de tamponner ses cheveux, et de laisser sécher ensuite, ou de limiter l’intensité de chauffage.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :