Chronique Que Choisir : alerte aux particules ultrafines

2 min read

L’Agence de sécurité sanitaire (ANSES) alerte l’opinion et les décideurs sur les particules ultrafines. Ces composants dans l’air urbain principalement seraient encore plus nocifs que les particules fines, déjà connues et contrôlées. Mais les particules ultrafines échappaient jusqu’ici aux radars.

20 septembre 2019 Chronique que choisir alertes aux particules ultrafines

Les particules fines proviennent principalement des véhicules diesel. Elles ont des effets nocifs sur la santé humaine, car leur dimension infime leur permet d’atteindre les alvéoles pulmonaires. Ainsi, ces particules fines augmentent les problèmes respiratoires et cardiovasculaires. Mais le rapport de l’ANSES révèle un risque encore plus grave, avec les particules dites ultrafines, c’est-à-dire de l’ordre des nanoparticules. Cette caractéristique leur permet de passer dans le sang. Leurs effets sur la santé sont considérés comme probablement très nocifs, en tout cas responsables de décès anticipés. Elles sont également soupçonnées de retarder le développement des connaissances chez l’enfant.

Leurs rejets ne sont pas encore réglementés, et leur mesure dans la pollution urbaine n’est pas organisée. Selon l’Agence, le trafic automobile urbain est la source essentielle de cette pollution de l’air. Elle préconise des mesures de réduction de circulation routière. Ce serait le seul moyen complémentaire à l’évolution des moteurs et au développement de la traction électrique, dont les effets sont attendus sur le long terme.

Les autres leviers pour réduire le recours à la voiture en ville est aussi l’accroissement de l’offre de transports en commun, et les mobilités individuelles douces, comme le vélo et ses dérivés de plus en plus motorisés (roue, trottinette), mais en électrique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :