Ile flottante

3 min read

Aujourd’hui, un quizz : Très à la mode au moment des années folles, actuellement encore très prisé dans la région de Lyon, dessert sucré à base de blancs d’œufs battus en neige, je séduis toutes les générations par ma légèreté…
Qui suis-je ? L’ile flottante bien sûr, dessert facile, économique et qui donne tout de suite un air de fête…

Préparation : 15 minutes
Cuisson : 30 minutes

Pour régaler 6 gourmands ou 4 gros mal élevés qui voudront tout de suite se resservir, il vous faudra :

4 œufs,
160 gr de sucre glace
1 pincée de sel
100 gr de sucre en poudre (16 morceaux de sucre) pour le caramel
65 gr de sucre en poudre,
Une gousse de vanille,
1cuillère à café de maïzena
1/4 de litre de lait

Préchauffez votre four à 200° (entre 6 et 7).

Dans un moule à charlotte, faites un caramel avec 2 cuillères à soupe d’eau et vos 16 morceaux de sucre, à feu doux évidemment, faites glisser le caramel sur les côtés de votre moule.

Séparez les blancs des jaunes et montez les 4 blancs en neige en y ajoutant une pincée de sel. Une fois fermes, ajoutez petit à petit les 160 gr de sucre glace. Ca y est, vous pouvez faire un bec avec le fouet. C’est parfait !

Mettez le mélange dans votre moule caramélisé et glissez le au four pour 25 à 30 minutes. Attention, la cuisson se fait au bain-marie. Glissez votre moule dans un plat avec l’équivalent de 3 doigts de hauteur.

Pendant la cuisson, réalisez une crème anglaise d’accompagnement.

Faites chauffer 1/4 de litre de lait avec une gousse de vanille ouverte ou 1 cuillère à café d’extrait de vanille.

Dans une autre casserole, mélangez très énergiquement avec une cuillère en bois, les 4 jaunes d’œufs restants et 65 gr de sucre en poudre, ajoutez 1cuillère à café de maïzena diluée dans un tout petit peu de lait froid.

Sur feu doux, incorporez petit à petit votre lait bouillant. Tournez toujours avec la cuillère en bois, ne vous inquiétez pas, cela va prendre 5 bonnes minutes. La crème, que vous croyez ratée, va s’épaissir peu à peu jusqu’à napper votre cuillère. Attention, elle ne doit absolument pas bouillir.

Ca y est, c’est prêt. Laissez refroidir.

Les 25 minutes sont passées, n’ouvrez pas votre four, vos blancs en neige se sont transformés en un gâteau gonflé, doré, léger, laissez-le refroidir dans le four.

Démoulez ensuite votre œuvre en glissant un couteau le long des parois ou en trempant votre moule 1mn dans l’eau chaude. Servez accompagné de votre crème anglaise bien jaune, onctueuse. C’est magique !

L’entremet de nos grands-mères n’a rien à voir avec la même dénomination vendue dans le commerce. Même si parfois le temps vous manque, revenez au vrai dessert, vous  ré-éduquerez le gout de votre entourage. Souvenirs d’enfance ou nouvelle découverte, tout le monde va se régaler, c’est promis.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :