Chronique Que Choisir : manger moins de viande

Chronique Que Choisir Société

La consommation de viande rouge a beaucoup diminué en France. Mais elle reste encore élevée par rapport à certains de nos voisins, et l’excès de viande est désormais jugé défavorable pour la santé.

30 septembre 19 chronique que choisir la consommation de la viande rouge en question

La consommation de viande rouge a beaucoup diminué en France. Mais elle reste encore élevée par rapport à certains de nos voisins, et l’excès de viande est désormais jugé défavorable pour la santé. Autrefois, manger de la viande tous les jours était considéré comme fortifiant pour les malades, ou favorisant le développement des enfants. Ce cliché associant la viande rouge animale à la vigueur des muscles humains est bien dépassé. La viande est aujourd’hui délaissée, à cause de ses graisses saturées, de sa carbonisation à la cuisson, de la préservation des animaux, ou de l’énergie nécessaire à l’élevage.

Elle a été classée en 2015 par l’organisation mondiale de la santé (OMS) comme cancérogène probable, en particulier sur le cancer du côlon. Mais il ne s’agit que des viandes de mammifères, pas des volailles. Il est donc conseillé de ne pas dépasser 500 g de viande rouge par semaine, ce qui revient à 3 ou 4 steaks, à condition d’éviter le jarret d’un kilo, ou l’entrecôte de 300 g.

Selon les études réalisées dans la population, un tiers des Français dépassent cette quantité (plutôt les hommes que les femmes). Mais cette recommandation vise à éviter l’excès de viande dans l’alimentation quotidienne. Cela ne veut pas dire une élimination totale, et cela ne concerne pas la volaille. En effet, la viande présente par ailleurs des avantages nutritionnels, avec ses apports en fer et vitamine B12.

Partagez cet article

  • 0%