Chronique que choisir: Les appels aux urgences

Chronique Que Choisir Société

L’augmentation de la fréquentation des services médicaux d’urgence est spectaculaire, depuis 20 ans : on est passé de 10 à 20 millions de patients traités par an.

7 octobre 2019 Chronique Que Choisir les appels aux urgences

L’encombrement des services médicaux d’urgence ne relève pas seulement des abus pour de petits malaises. Selon l’observation des experts, les petits bobos sont traités rapidement, après une longue attente, mais ne ralentissent pas vraiment le service.

Mais surtout, plus de la moitié des malades arrivant aux urgences se sont déplacés d’eux-mêmes, sans avoir consulté ni appelé le 15 d’abord. Quand on est inquiet, à défaut de médecin disponible, plutôt que de se déplacer aux urgences, il est préférable d’appeler le SAMU ou les pompiers, par le 15. Cette démarche permettra de faire un diagnostic juste, d’éviter un déplacement inutile, et le risque d’un retard d’intervention.

Le médecin régulateur, au téléphone, sera le mieux placé pour diriger le malade ou ses proches vers la bonne solution : il pourra diriger vers SOS Médecins si la zone le permet (surtout en milieu urbain), ou vers une maison médicale de garde. Il peut aussi prescrire des médicaments, en transmettant l’ordonnance à une pharmacie proche, ou de garde. Ce médecin peut même, au besoin, procéder à un examen vidéo (à l’aide d’un smartphone), ou indiquer les gestes simples à faire pour un arrêt cardiaque. Il décidera d’envoyer une ambulance en cas de gravité vitale, ce qui permettra ensuite d’éviter l’attente aux urgences.

Partagez cet article

  • 0%