Chronique cinéma : Au nom de la terre

Chronique cinéma Culture

Chaque semaine, Annie de Butler va voir un film au cinéma et nous en fait sa critique.

Chronique cinéma_Au nom de la terre_111019

Aujourd’hui, Annie de Butler nous présente le film Au nom de la terre, réalisé par Edouard Bergeon, avec Guillaume Canet.

Le pitch : Pierre a 25 ans quand il rentre du Wyoming pour retrouver Claire sa fiancée et reprendre la ferme familiale. Vingt ans plus tard, l’exploitation s’est agrandie, la famille aussi. C’est le temps des jours heureux, du moins au début… Les dettes s’accumulent et Pierre s’épuise au travail. Malgré l’amour de sa femme et ses enfants, il sombre peu à peu.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.