Chronique Que Choisir : nouveaux remboursements de soins dentaires

Chronique Que Choisir Société

Des soins jusque là coûteux seront mieux remboursés en 2020 : c’est le cas pour les prothèses dentaires. L’objectif est même le “reste à charge zéro”, mais cela dépend du patient, qui choisit un niveau de qualité.

Chronique Que Choisir_remboursement en dentaire_01112019

L’accord négocié entre la sécurité sociale et les syndicats professionnels prévoit de revaloriser le remboursement des soins conservateurs et de limiter le prix des prothèses. La base de remboursement par la sécurité sociale a déjà été augmentée pour certains actes en 2019, ce qui a entraîné mécaniquement une prise en charge plus importante par la complémentaire santé. Le meilleur reste à venir, avec des offres de prothèses courantes classées en trois catégories, sous une présentation standard, plus facile à comparer.

Le patient aura trois options :

Soit des soins basiques, intégralement remboursés. Soit une prestation dont les tarifs sont réglementés, avec un reste à charge limité. Soit un équipement à prix libres, avec une prise en charge plus ou moins élevée, selon la complémentaire santé.

Le remboursement intégral n’est pas pour autant une prestation au rabais. Ainsi, la pose d’une couronne en céramique sur une dent visible sera plafonnée à 500 €, et remboursée intégralement quel que soit le niveau d’assurance complémentaire. Auparavant, le reste à charge pour ce type de soin allait de 200 à 600 €, selon le prix du praticien. La même formule est prévue pour une dent non visible, mais seulement pour le choix d’une prothèse en métal.  En 2021, le remboursement intégral s’appliquera aussi aux prothèses en résine.

 

Partagez cet article

  • 0%