Chronique que choisir: Automobile : conseils pour le froid

2 min read

Les hivers sont plus ou moins rigoureux, mais le dérèglement climatique peut entraîner partout de gros coups de froid. Pendant un séjour en montagne l’hiver, il faudra peut-être affronter des températures glaciales, la neige ou le verglas.

Chronique que choisir_auto conseils pour le grand froid_05112019

Avant de partir en montagne, au sport d’hiver par exemple, il vaut mieux faire vérifier son véhicule, pour affronter les grands froids. La batterie perd de sa puissance par temps froid. Si elle a plus de 5 ans, mieux vaut la vérifier ou la remplacer. Quelques équipements peuvent se révéler plus utiles que d’habitude :

Les balais d’essuie-glace n’aiment pas le gel : prendre un modèle en réserve pour leur remplacement est une sage précaution. Le pare-brise se salit plus vite par mauvais temps : le liquide de lavage antigel est plus vite épuisé. Les pneus d’hiver assurent une meilleure tenue de route sur la neige et le verglas.

Le vaporisateur antigel permet de dégripper une serrure gelée. En cas de grand froid le matin, certains gestes sont plus conseillés que d’autres : D’abord, débrayer avant de démarrer, pour désolidariser la boîte de vitesses du moteur, qui tournera plus facilement.

Ensuite, avec un diesel, il faut tourner la clef de contact et attendre le préchauffage, pour démarrer seulement le témoin éteint : mais par grand froid, il est préférable de répéter deux fois cette manœuvre, avant d’actionner le démarreur. Enfin, il ne faut surtout pas s’acharner longuement sur le démarreur, si le moteur ne se lance pas : il vaut mieux actionner pendant 5 secondes maximum, et répéter, pour éviter la noyade et l’épuisement de la batterie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :