Chronique que choisir: Eviter les arnaques téléphoniques

2 min read

Crédit photo @parrccarvalhogomes0 de Pixabay

Le piège du numéro surtaxé, c’est fréquent. Ce n’est pas forcément ruineux, mais la victime peut y perdre tout de même plusieurs dizaines d’euros, ou davantage.

Chronique que choisir_eviter les arnaques telephoniques_19112019

Le danger n’est plus seulement au coin de la rue, le piège est en haut de l’écran, ou à droite du bouton, ou dans la liste des SMS. L’arnaque au numéro surtaxé repose sur une tentation un peu excitante, au détour d’un site d’annonces, dans un mail ou un texto, ou encore en démarchage téléphonique.

La proposition attirante est obtenir une aide, une offre personnelle, un cadeau en instance, une erreur à rectifier sur un contrat. Pour cela, il faut composer un numéro de téléphone, le plus souvent en 08, ou à 4 chiffres. Mais la victime va rester longtemps en ligne, dans une attente interminable, ou des échanges inutiles. Et pendant ce temps, le compteur tourne. Surtout, c’est un numéro de téléphone dont la tarification est plus élevée que la moyenne.

Il sera difficile de réclamer, parce que le montant est dans la facture de l’opérateur, et l’appel est indiscutable. Or, la rémunération de ces appels est répartie entre l’opérateur de télécommunications et le prestataire qui traite la demande.

Les numéros dont il faut se méfier sont de trois sortes :

  • Les numéros classiques commençant par 089.

  • Les numéros à 4 chiffres commençant par 10, ou 32 à 36.

  • Les numéros en 118.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :