Chronique que choisir : réglementation des engins électriques motorisés

2 min read

L’expression “engins de déplacement personnel motorisés” désigne les trottinettes électriques, monoroues et autres marchepieds assistés. Il s’en vend de plus en plus, et leur réglementation a été enfin publiée, en octobre 2019.

Chronique que choisir_REGLEMENTATION DES ENGINS ELECTRIQUES_02122019

La concertation entre le ministère de l’Intérieur et celui des Transports, avec les fabricants et responsables urbains, aura pris plusieurs années.

Le Code de la route prévoit désormais des règles de circulation pour les engins motorisés de déplacement individuel :

  • Le conducteur doit être âgé d’au moins 12 ans.

  • L’engin ne peut supporter qu’un seul usager : il n’est pas permis de prendre un passager en trottinette.

  • Il est interdit d’utiliser ces engins avec des écouteurs ou un casque audio sur les oreilles.

  • L’engin doit être équipé de feux à l’avant et l’arrière, d’un frein et d’un avertisseur sonore : on se demande comment les fabricants vont s’y prendre pour les monoroues.

  • La vitesse maximale du véhicule doit être limitée à 25 km/h.

  • Ces engins ne peuvent plus emprunter les trottoirs, sauf disposition spéciale du maire : ils doivent se contenter des pistes cyclables ou de la chaussée.

  • Hors la ville, ces véhicules sont pratiquement inutilisables, sauf sur pistes aménagées en voies vertes ou cyclables, mais ils sont interdits sur route.

En cas d’infraction, l’amende sera le plus souvent de 35 € (mais de 135 € pour circulation sur un trottoir non autorisé).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :