Chronique que choisir : Pratique : secours d’urgence retardés

2 min read

Les services publics de secours lancent de plus en plus de signaux d’alerte, comme les pompiers auprès des directions départementales. Les statistiques révèlent une dégradation préoccupante, avec l’augmentation des délais d’interventions.

Chronique que choisir_pratique les secours d urgence retardes_03122019

Le ministère de l’Intérieur collecte et publie des statistiques sur les délais d’intervention des pompiers. L’une des meilleures unités de mesure de l’efficacité de ces services est le délai moyen observé entre la prise d’appel au standard et l’arrivée sur place des pompiers. Cette durée critique conditionne souvent les chances de survie des victimes, ou les risques de séquelles graves. Ce délai détermine aussi la capacité de maîtrise des incendies.

Les statistiques peuvent paraître rassurantes, puisque ce délai moyen reste stable, au niveau national. Mais il faut examiner le détail, car la situation est préoccupante dans certains départements : le délai pour répondre au feu augmente sensiblement dans la moitié d’entre eux, et celui pour le secours aux personnes augmente aussi dans un tiers du territoire.

Ainsi, les pompiers arrivent sur un lieu d’incendie en une demi-heure environ dans l’Ariège, l’Aude ou les Alpes-de Haute-Provence, mais en moins d’un quart d’heure dans le Puy-de-Dôme ou le Val-d’Oise. La géographie n’explique pas tout, puisque le relief et le trafic routier ne sont pas forcément corrélés à ces délais : des départements ruraux, montagneux, ne sont pas parmi ceux qui enregistrent les temps d’intervention les plus longs.

En fait, la dégradation des délais d’intervention des pompiers s’expliquerait plutôt par l’augmentation du nombre d’appels.

Mais l’organisation des secours est aussi en cause :

  • D’une part, la répartition entre SAMU et pompiers reste problématique pour le secours aux victimes.

  • D’autre part, l’intervention des pompiers repose largement sur des volontaires. Ceux-ci sont difficiles à recruter, former, et leur disponibilité plus réduite n’aide pas à diminuer les délais.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :