Chronique que choisir : Énergie : les abus du chauffage à 1 €

2 min read

Le gouvernement a lancé une offre de chauffage à 1 € pour les ménages aux revenus modestes. Cette mesure a provoqué une hausse invraisemblable des appareils domestiques, comme les chaudières et pompes à chaleur. Encore une fois, des professionnels se gavent sur le dos des consommateurs et des financements publics.

Chronique que choisir_energie les abus du chauffage a 1E_12122019

Le prix moyen pour le remplacement d’une chaudière ancienne par un modèle à condensation se situait entre 3.000 et 5.000 €, ces dernières années. Avec le crédit d’impôt attaché à cette mesure d’économie d’énergie, la charge pour les clients était supportable, de l’ordre de 2.000 €. Mais depuis l’entrée en vigueur de l’aide réservée aux revenus modestes, qui permet de “remplacer une chaudière fioul pour 1 €”, les devis de pose en chaudières gaz sont montés à près de 10.000 €. La facturation est également passée du simple au double pour l’installation de pompe à chaleur. C’est un effet d’aubaine bien connu, et déjà observé pour le photovoltaïque ou les travaux de rénovation des logements. Le plus souvent, il s’agit d’offres de démarchage, financées à crédit, avec un coût réel pour les familles bien supérieur à un euro.

L’autre astuce de cette formule repose sur les certificats d’économie d’énergie, un système de marché parallèle financé par les grands fournisseurs et distributeurs de carburants, électricité, gaz, fioul. L’agence nationale pour l’amélioration de l’habitat (ANAH) vient de réagir à cette dérive, en plafonnant les dépenses éligibles pour le versement de ses subventions. Ce sont au final les consommateurs qui payent pour ces primes obscures : c’est ce que la Commission de régulation de l’énergie a confirmé, en annonçant une hausse des tarifs d’électricité, justifiée entre autre par le coût des certificats d’énergie pour les professionnels obligés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ecoutez le direct

Radio Fidélité le Direct

 

%d blogueurs aiment cette page :