Chronique que choisir : Actualité avant Noël : comment on paye

Chronique Que Choisir Société

Tous les modes de paiement ont leurs règles propres. Il y a beaucoup d’ignorance en cette matière, surtout à propos des chèques, mais aussi des billets.

Chronique que choisir_noel comment on paye_18122019

Payer en liquide

Un professionnel ne peut pas refuser les espèces : accepter les euros est une obligation légale.
En revanche, le commerçant peut refuser un gros billet, s’il ne peut rendre la monnaie : faire l’appoint est aussi une obligation légale, mais pour le client.

Payer par chèque

Un chèque remis peut être encaissé à tout moment, même si celui qui l’a reçu a promis d’attendre.
La pratique du chèque “payable plus tard, ou par échelonnement” est contraire à la législation du chèque. Le commerçant peut vous promettre n’importe quoi, et encaisser tout de suite, car il sera dans son droit.

Payer par carte bancaire

Le paiement par carte est irrévocable quand il est validé par un code confidentiel (composé sur un terminal, ou transmis sur mobile par la banque). Mais le paiement en ligne avec seulement les numéros en relief et les 3 chiffres gravés est un procédé qui facilite les fraudes : le client est toujours protégé par la loi, s’il conteste un tel mode de paiement. La banque devra le rembourser sans discussion, sauf si elle prouve qu’il a divulgué ses codes par négligence. Dans le cas de fraude, en dehors du vol ou de perte de la carte, il faut donc s’adresser à la banque, qui est tenue de rembourser tout paiement non validé par un code confidentiel, et contesté par le client. Pour les débits après vol ou perte de la carte, avant l’opposition, la banque remboursera aussi : elle ne peut refuser qu’en faisant la preuve que le client a été imprudent dans la conservation de son code.

Partagez cet article

  • 0%