Chronique que choisir : Commerce : électroménager réparable

Chronique Que Choisir Société

Les fabricants d’électroménager sont décidés à produire plus durable. A vrai dire, le gouvernement va les y obliger. Mais certains de leurs responsables paraissent aussi convaincus d’améliorer leur image, et l’expérience client.

Chronique que choisir_electromenager réparables_30012020

Les industriels de l’électroménager s’orientent lentement vers un changement de logique. Par exemple, l’allemand MIELE annonce vouloir atteindre une durée de vie moyenne de 20 ans, et le français SEB modifie ses procédés de fabrication pour faciliter la réparation de ses modèles, pendant au moins 10 ans. Cette tendance n’est pourtant pas générale : chez les fabricants d’appareils bas de gamme, la logique reste de vendre beaucoup, des produits qui vont casser bientôt, à remplacer plutôt que réparer. Déjà, la loi HAMON en 2014 obligeait les fabricants à informer la clientèle sur la durée de disponibilité des pièces détachées. Mais son décret d’application a dispensé les industriels (surtout français) de cette information lorsque les pièces détachées n’existent pas.

Désormais, le gouvernement voudrait aller plus loin. Bientôt, tous les fabricants seront tenus de fournir aux ateliers de réparation en électroménager les pièces détachées de leurs appareils, sous 3 semaines, et pendant 10 ans. Le remplacement de ces pièces devra être possible avec des outils courants, et non pas un outillage spécifique au constructeur, comme on le voit dans l’automobile. L’Agence nationale de l’énergie et la maîtrise de l’environnement (l’ADEME) a été chargée de proposer un “indice de réparabilité”. Il permettra de distinguer facilement les appareils dont la réparation sera possible, longtemps, facilement. Le but est de faire de cette caractéristique un enjeu de concurrence entre fabricants, comme on l’a vu avec le diagramme de consommation énergétique. Mais le groupe de travail n’avance guère : ses conclusions étaient attendues pour janvier 2020, elles sont reportées d’un an.

Partagez cet article

  • 0%