Chronique que choisir : Le gaz radon est cancérogène

Chronique Que Choisir Société

Le radon est un gaz radioactif naturel présent dans les sols. Classé cancérogène, il s’infiltre très facilement dans l’habitat et peut y atteindre des teneurs dangereuses pour la santé. Le risque dépend de la nature des sols, et tous les départements bretons et voisins sont concernés.

Chronique que choisir_sante attention au gaz radon_17022020

Une nouvelle réglementation s’applique au risque radon, ce gaz présent dans les sols granitiques, responsable de nombreux cancers du poumon. Le gouvernement a publié une carte des communes, classées en 3 catégories, selon la teneur en uranium de leur sous-sol : En zone 1, le risque radon est très faible, et aucune mesure de protection ne se justifie. Dans les communes en zone 2, il y a des secteurs d’habitation très exposés au risque radon, mais ce n’est pas général à la commune.  Ce sont des lieux de failles, de sources thermales, ou d’anciens sites miniers.

Tous les logements situés en zone 3 sont soumis à un risque important, surtout dans les habitations individuelles anciennes.  Le gaz radon est indétectable (incolore et inodore). Il faut donc mesurer sa présence, à l’aide de capteurs vendus en ligne, par des entreprises très sérieuses, qui fournissent les dosimètres, les reprennent après mesurage de plusieurs semaines, et procèdent à l’analyse, dont les résultats sont transmis en quelques jours.

Pour les locaux très exposés, il est prudent de procéder à une mesure au domicile, pendant les saisons froides. C’est facile et peu coûteux, avec un ou deux dosimètres, placés pendant plusieurs semaines dans la ou les pièces sensibles. C’est même gratuit avec les réunions d’information organisées par l’association QUE CHOISIR, dans tous les départements des Pays de la Loire. Les solutions sont simples : aérer régulièrement en cas de risque moyen, faire des travaux de colmatage dans les situations les plus critiques, mais qui sont peu fréquentes.

Partagez cet article

  • 0%