Au puits de Jacob : Chesterton (2/2) La richesse de sa pensée

1 min read

Chesterton parlait souvent de lui-même comme d’un chrétien « orthodoxe » ; il se convertit au catholicisme.George Bernard Shaw, son « adversaire et ami »,dit de lui dans Time : « C’était un homme d’un génie colossal.

Au puits de Jacob

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :