Chronique que choisir : les pièges des coffrets-cadeaux

1 min read

La pratique des coffrets-cadeaux s’est largement développée, mais il y a trop souvent des déceptions. Les bénéficiaires peuvent être exigeants pour contrer les abus, mais certaines déconvenues sont sans espoir.

Chronique que choisir_les pieges des coffrets cadeaux_24022020

Prestation indisponible

Si la prestation n’est pas disponible à la date souhaitée, on peut vérifier en appelant le prestataire sans préciser que l’on utilise un coffret. S’il a soudain de la place, son mensonge s’appelle un refus de vente, sanctionné par la loi.

Coffret périmé

La durée de validité des coffrets est en général d’un à deux ans, et obligatoirement indiquée sur l’emballage. Il faut donc respecter cette condition pour en profiter, sinon le prestataire peut valablement refuser de donner suite.

Dépenses supplémentaires

Il est interdit de subordonner la vente d’un produit à l’achat d’un autre : le prestataire ne peut donc pas forcer les bénéficiaires d’un coffret à faire des dépenses supplémentaires pour profiter des composantes intégrales de l’offre décrite au catalogue.

Prestation non conforme

Pour une prestation touristique, l’émetteur du coffret est responsable de tout incident, annulation ou non-conformité à la description de l’offre, exactement comme une agence de voyage. Le recours contre lui sera plus efficace qu’à l’encontre du prestataire sur place (surtout si c’est à l’étranger).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :