Chronique que choisir : la vente des pesticides est en hausse

Chronique Que Choisir Société

La France est très mauvaise élève en Europe, pour la réduction de l’usage des pesticides. Les agriculteurs ne sont pas seuls en cause, car les industriels poussent à la consommation. C’est ce que révèlent les volumes de ventes, des données suivies par le Ministère, et accessibles au public.

Chronique que choisir_vente de pesticides en hausse_09032020

Le Ministère de l’Agriculture est chargé de mener une concertation entre agriculteurs, fournisseurs et associations, pour réduire l’utilisation de pesticides. Il s’agit en réalité plus largement de tous ces produits industriels polluants, que les fabricants ont réussi à désigner “phytosanitaires”, pour paraître plus fréquentables. Ce sont pourtant de véritables poisons, pour la terre, les agriculteurs qui ne se protègent pas toujours assez, et les consommateurs qui en retrouvent les traces dans leur alimentation.

La France s’est engagée à réduire l’usage de ces produits, mais le plan concerté pour atteindre cet objectif est une véritable mascarade, un échec évident. En effet, les chiffres de ventes aux agriculteurs par les grandes entreprises de la chimie agricole ont explosé depuis 10 ans. L’augmentation de l’indice mesurant ces approvisionnements des exploitations agricoles est même de 24 % sur la seule année 2018. C’est beaucoup plus que les années précédentes, mais ces chiffres n’ont jamais diminué depuis 2008, date des premiers plans de concertation pour la diminution d’usage.

Le Ministère, chargé de conduire les changements pour atteindre l’objectif de réduction fixé, est évidemment gêné par ces résultats. Il tente d’atténuer l’effet dévastateur de cette publication, en soulignant que l’utilisation de pesticides a considérablement diminué dans les jardins, et les espaces verts publics. C’est vrai, mais ces domaines représentent des volumes dérisoires, par rapport à ceux du monde agricole.

Partagez cet article

  • 0%