L’Esprit Bonheur : n’ayez pas peur ! en ce 6 avril

3 min read

Karine Guénard partage ses réflexions, ses expériences et nous invite à poser un regard différent sur notre vie. Le thème de cette semaine : N’ayez pas peur !

Esprit Bonheur_N’ayez pas peur_ 060420

Bonjour, c’est l’esprit bonheur quelques minutes de partage pour voir la vie du bon côté.

Comment allez-vous en ce lundi de la quatrième semaine de confinement ?

Est-ce que vous aussi vous observez cette ambiance de peur qui s’est installé, véhiculée par les médias et les réseaux sociaux ?

Je constate avec un peu de tristesse que certaines personnes se laisse envahir par la peur et la suspicion.

Cela fait plusieurs fois que je remarque lors de mes rares sorties pour faire les courses une distance qui se crée entre les personnes.

Bien sûr les gestes barrières sont importants à respecter, mais est-ce que cela veut dire que cette distance physique doit effacer la simple humanité ?

J’observe que les gens évitent de se parler pour se dire bonjour, de se sourire, même de se regarder… Et j’avoue que j’ai moi-même laissé ses attitudes conditionner mon comportement au début par peur un peu comme si j’étais une pestiférée.

Vous arrive-t-il d’avoir peur ? Mais de quoi avez-vous peur ?

J’étais pendant des années une grande anxieuse, à imaginer les pires situations possibles et je nourrissais mes peurs.

J’ai appris à m’ouvrir à la confiance surtout quand je suis devenu maman. Mon mari m’a beaucoup aidé à dépasser mes angoisses en me confrontant à la réalité. Il m’a appris à éduquer nos enfants pour qu’il se sente en confiance et en sécurité. Même s’ils sont conscients de certains dangers au risque, ils ne nourrissent pas des peurs potentielles.

Dans une situation comme celle d’aujourd’hui, c’est compliqué de leur permettre cette prise de conscience que le danger qu’il ne voit pas implique des comportements comme la distance corporelle ou le confinement.

Notre fils de 10 ans, qui m’a accompagné chercher du pain à la boulangerie la veille du confinement est extrêmement câlin avec tout le monde. Et vous savez que c’est important chez nous les câlins…

Lors de cette sortie nous avons rencontré un ami et mon fils voulait lui faire un câlin mais les gestes barrière ne le permettait pas il a sauté autour de nous pendant les cinq minutes de notre échange en disant « c’est pas juste ! C’est trop dur ! Pourquoi je ne peux pas te faire de câlin ? C’est inhumain ! »

Et je vois bien qu’aucun de nos enfants ne rentre dans ce processus de peur et de méfiance. Et je suis certaine qu’ils ne sont pas les seuls.

Ces âmes d’enfants si légères, ouvertes et confiantes sont des sources d’inspiration pour moi.

Notre aîné de 16 ans et demi me disait hier « tout nous arrive pour notre mieux donc cela ne sert à rien d’avoir peur. »

Aujourd’hui je laisse moins de pouvoir à la peur et j’entends souvent raisonner en moi cette expression biblique « N’ayez pas peur ! ». Et je me sens portée par Jean-Paul II qui incarnait parfaitement cette phrase qu’il a repris lors de sa messe d’intronisation en 1978 !

Pour cette semaine je vous invite à observer les émotions que cette situation faire jaillir et les regarder en face pour comprendre ce qu’elles disent de vous.

Le bonheur c’est aimer la vie

Que la force de Saint Jean Paul II vous soutiennent, N’ayez pas peur !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ecoutez le direct

Radio Fidélité le Direct

 

%d blogueurs aiment cette page :