Chronique Que Choisir : les couches de bébé sans danger

Chronique Que Choisir Société

Des études sur les couches pour bébés ont révélé la présence de produits nocifs ou indésirables, en 2018. Les fabricants n’étaient pas obligés de révéler leurs formulations, mais ils ont réagi pour rassurer le public, en s’engageant à éliminer les composants suspects.

Chronique Que Choisir_Les couches de bebe sans danger_30102019

Les couches pour bébés ont fait l’objet de plusieurs alertes ces derniers mois. QUE CHOISIR a publié un essai plutôt rassurant, après une autre étude inquiétante. Mais l’Agence de sécurité sanitaire a révélé peu après la présence de substances dangereuses, comme des dioxines, polluants organiques et hydrocarbures. L’explication est simple : comme la recette de fabrication est un secret industriel, les essais ne révèlent que les produits recherchés par le laboratoire. L’Agence de sécurité a donc procédé à des essais avec une importante série de polluants, alors que les tests de QUE CHOISIR ne détectaient que les composants couramment suspects.

Les industriels, convoqués par les pouvoirs publics, ont pris des engagements pour modifier leurs compositions. Ils annonçaient vouloir supprimer en particulier des parfums allergisants. La Direction de la répression des fraudes a vérifié ces changements, et confirme les actions menées par les fabricants : suppression de certains parfums, exigences de qualité imposées aux fournisseurs de matière première, comme la cellulose.

Ainsi, les couches culottes jetables sont devenues plus neutres pour la santé des enfants. L’élimination des parfums inutiles est une bonne chose. C’était un argument publicitaire pour séduire le public, alors que ce n’est plus du tout un critère retenu par beaucoup de jeunes parents. Mais ce moyen très artificiel de l’odeur, pour flatter les utilisateurs, reste encore tenace dans la promotion des produits de lessive. Pourtant, quand le linge “sent bon”, c’est le résultat obtenu par un produit chimique.

Partagez cet article

  • 0%