Chronique que choisir: Paris et jeux: Qui sont les joueurs ?

Chronique Que Choisir Société

Les pratiques de jeux d’argent sont en forte augmentation, depuis le développement des paris en ligne. En moyenne, les Français y consacrent 200 € par an. C’est occasionnel pour la plupart, mais très régulier pour d’autres.

26 septembre 2019 Chronique Que Choisir Jeux et Paris

Le portrait standard du joueur régulier ressemble à un amateur de sports. Aujourd’hui, ce sont les paris sportifs qui représentent l’essentiel du chiffre d’affaires du secteur, avec le football en première ligne. Ce joueur est aussi un homme, dans deux tiers des cas.

Les joueurs accros sont surtout des internautes. Le jeu en ligne concentre le maximum d’addiction, et c’est aussi le plus facile à limiter, car la règlementation impose de s’identifier. Le joueur doit aussi définir dès son inscription ses propres limites. Il est invité à se fixer 3 plafonds : le montant hebdomadaire de son compte, le montant hebdomadaire de ses mises, et un seuil de retrait (virement du compte joueur sur le compte bancaire), pour éviter de rejouer trop systématiquement ses gains.

Ainsi, le système de lutte contre l’addiction prévoit l’obligation pour la plateforme de signaler au joueur les signes inquiétants, comme l’augmentation accélérée de ses fréquences ou de ses mises.

Les organisateurs ont l’obligation de surveiller les pratiques, mais c’est aussi leur intérêt bien compris. En effet, un joueur addictif rapporte davantage à court terme, mais il finira par s’arrêter définitivement. En définitive, la pratique modérée, mais constante, et par un plus grand nombre, est plus profitable.

Partagez cet article

  • 0%