Chronique que choisir : Sur internet la livraison a un coût

Chronique Que Choisir Société

On n’achète plus en magasin, on commande sur internet. Cette nouvelle pratique a pour conséquence une multiplication des livraisons de proximité. C’est un casse-tête pour les professionnels, mais la concurrence pousse aux solutions les moins chères, et les plus rapides.

Chronique que choisir_la livraison internet a un cout_07052020

Le volume des livraisons de petits colis a explosé en quelques années : plus de 600 millions par an. C’est un exploit réalisé par une multitude de transporteurs, depuis les énormes semi-remorques qui sortent des entrepôts, jusqu’aux camionnettes quittant les centres de tri, et les cyclistes qui sillonnent les rues. Beaucoup de ces transporteurs recourent à la sous-traitance. C’est la solution pour faire face aux pics de charges, selon les principaux acteurs de ce marché. Mais c’est aussi un moyen de réduire les charges de salaires et de matériels roulants.

La Poste est le premier de ces transporteurs en France, et cette entreprise sous-traite une grande partie de ses volumes. Ainsi, dans les centres de tri postal, les postiers côtoient désormais d’autres employés, dont les cadences et les rémunérations ne sont pas les mêmes. STUART est une filiale de LA POSTE, et l’une des plus importantes sociétés spécialisées dans la livraison rapide à domicile. Mais elle n’embauche pas de coursiers. Les colis sont confiés à des livreurs indépendants, cyclistes comme ceux de DELIVEROO, qui prennent leurs ordres en ligne. L’application STUART leur indique où récupérer le colis, où le livrer, dans quel délai maximum, avec le trajet le plus court.

Ces auto-entrepreneurs n’ont pas de couverture sociale (ou devraient la financer eux-mêmes), et sont soumis aux variations de rémunération des courses. Ils sont ainsi poussés à prendre des risques en circulation. D’autres vont exploiter d’autres esclaves, comme des mineurs ou des migrants, qui vont accomplir les missions pour quelques sous, sous leur numéro de licence, ni vu ni connu. Le phénomène va s’amplifier, avec le développement des commandes en ligne, et surtout la concurrence sur ce marché de la livraison de proximité. Le principal acteur, AMAZON, dépense des millions pour investir en entrepôts, en robotisation, en véhicules de transport (des drones, des triporteurs). Ce mastodonte tire les autres vers la baisse des prix et la réduction des délais.

Partagez cet article

  • 0%