Chronique que choisir : soigner une plaie

Chronique Que Choisir Société

Les petites plaies, comme une coupure ou une égratignure, peuvent être facilement soignées avec les réserves de la maison, en général. Mais les recommandations des professionnels de santé ne correspondent pas toujours aux habitudes.

Chronique que choisir_soigner une plaie_14052020

La priorité est de nettoyer la plaie. Pour cela, il est préférable d’utiliser de l’eau et du savon, tout simplement : En effet, l’éosine ou le mercurochrome est une mauvaise idée : sa densité rouge vif risque de masquer des signes d’infection par la suite. De même, il est préférable de laver plutôt que d’aseptiser avec un antiseptique : l’efficacité pour ce type de blessure n’est pas du tout démontrée.

La seconde urgence est d’arrêter le saignement. Le mieux est d’utiliser un pansement compressif, c’est-à-dire un tissu spécifique absorbant, maintenu pendant quelques secondes sur la plaie, puis fixé par un adhésif. Pour s’équiper efficacement, le mieux est de consulter le pharmacien, et s’approvisionner régulièrement pour disposer à tout moment de ces compresses, ou de tout autre pansement intégré (compresse sur adhésif).

Il reste à faciliter la cicatrisation. Là encore, en dépit de ce que pensent beaucoup de gens, le mieux n’est pas de laisser sécher la plaie. Au contraire, l’humidité est un meilleur agent de cicatrisation. C’est le rôle du pansement, qui protège de l’infection et maintient une humidité propice à la reconstitution de la peau. Il est normal que celle-ci devienne blanche ou légèrement fripée, comme en sortie de bain, à condition qu’elle retrouve rapidement son aspect à l’air libre.

Partagez cet article

  • 0%