Chronique que choisir : comment obtenir le remboursements chaînes de sport ?

Chronique Que Choisir Société

C’est fini pour le sport, au moins pour la saison 2020. Du coup, cela fait beaucoup d’amateurs déçus, qui sont aussi des abonnés frustrés. Ces clients réclament une compensation pour les spectacles non fournis. Mais les diffuseurs résistent.

Chronique que choisir_le remboursement des chaines de sport_020702

Les clients des chaînes de sport sont malheureux, avec une épidémie qui a interrompu la saison dès le mois de mars. Pourtant, ils ont payé un abonnement, dont l’échéance a été prélevée chaque mois pendant la crise, mais sans les matchs promis. La plupart des chaînes cherchent à préserver leur trésorerie. BeIN Sports refuse la suspension de l’abonnement, puisque plusieurs corporations sportives ont signé la reprise en mai ou juin. Mais en réalité, très peu de clubs reprennent vraiment la compétition. Pourtant, les amateurs payent souvent très chers pour voir en direct les meilleurs spectacles sportifs. Ils doivent même s’abonner à plusieurs chaînes, en fonction des droits de retransmission et des exclusivités obtenues par les diffuseurs. A raison de 25 € par mois sur RMC Sport, 15 € pour BeIN Sports, ou 40 € avec Canal+, cela représente un budget pour les plus fanatiques.

Les diffuseurs eux-mêmes viennent de faire d’énormes économies, parce qu’ils ont obtenu l’indemnisation des ligues et fédérations titulaires des droits, pour les compétitions annulées. C’est le cas de Canal, avec plusieurs dizaines de millions d’euros remboursés ou retenus. Les chaînes de sport refusent toutes le principe de remboursement des clients. Mais sous la pression, elles acceptent de traiter les réclamations, au cas par cas. Les solutions proposées sont tout de même plutôt le report d’échéance, ou la rediffusion d’évènements prestigieux.

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.