Chronique que choisir : économiser sur l’assurance habitation

Chronique Que Choisir Société
Dans le budget des ménages, l’assurance coûte cher. Cela mérite un réexamen de son contrat multirisque habitation, car les tarifs sont curieusement très variables.

Chronique que choisir _ l’assurance habitation_16092020

L’assurance du logement, c’est la responsabilité civile, et les grands risques comme le vol, l’incendie, le dégât des eaux ou les phénomènes climatiques. Normalement, l’assureur fixe la prime en fonction de critères comme la dimension et le type de l’habitat (nombre de pièces, maison ou appartement), le lieu d’implantation (ville ou campagne), la valeur des biens protégés. Il est donc assez simple de comparer les prix. Si on prend un peu de temps pour le faire, cet exercice montre que les propositions des assureurs varient au moins du simple au double, pour des garanties et des caractéristiques identiques. Ainsi, pour une maison de 4 pièces à NANTES    , la Mutuelle de Poitiers demande moins de 200 €, La Banque Postale plus de 250 €, ALLIANZ 300 € et AXA plus de 370 €.

Il est plus difficile de comparer les garanties. C’est pourquoi le mieux est de recourir à un comparateur en ligne. Mais il faut se méfier des courtiers rémunérés par les assureurs : ils ne présentent pas les plus avantageux, mais ceux qui lui versent la meilleure commission. Le seul comparateur véritablement indépendant est celui de QUE CHOISIR, financé par les consommateurs eux-mêmes, avec leur abonnement (moins de 10 €). Pourtant, les Français changent peu d’assureur : près de 70 % des assurés ont le même contrat depuis plus de 10 ans. C’est dommage, parce que la fidélité de l’assuré n’est jamais récompensée. Les meilleures offres sont destinées aux nouveaux clients. On peut résilier son assurance habitation à tout moment, après au moins un an de couverture. Sur demande du client, c’est le nouvel assureur qui s’occupe des formalités de transfert, comme pour les télécommunications, la banque ou l’énergie.

Partagez cet article

  • 0%