Chronique que choisir : Le vol de voiture électronique

Chronique Que Choisir Société
Les véhicules dotés d’un système d’ouverture à distance (sans clé) sont volés plus facilement, et sans traces d’effraction. C’est un risque réel, qu’il faut gérer avec quelques précautions, et la vérification de la garantie d’assurance.

Chronique que choisir _ Vol electronique facile_18092020

Le bouton de la clé de contact pour ouvrir les portières de l’automobile s’est perfectionné depuis 10 ans. De nombreux modèles récents s’ouvrent au toucher ou à l’approche du propriétaire avec sa clé ou sa carte à puce, qui n’a même plus besoin d’être insérée pour démarrer. Cette technologie repose sur un échange crypté entre le véhicule et sa clé numérique. Mais des voleurs équipés d’un simple boîtier électronique sont capables d’ouvrir et démarrer un véhicule à clé virtuelle en moins de deux minutes, par simple interférence entre la voiture stationnée à l’extérieur, et la clé restée dans le logement. C’est ce qu’a montré l’enregistrement de la caméra de surveillance d’une maison, pendant le sommeil des occupants.

Ce nouveau mode de vol “à la souris” est simple et rapide pour le voleur. Mais surtout il ne laisse aucune trace pour la victime. C’est un réel problème pour faire reconnaître le sinistre par l’assureur. Si le véhicule volé est récupéré en recyclage frauduleux, et jamais retrouvé, le propriétaire ne sera pas remboursé, faute de preuves. Les assureurs et constructeurs sont très discrets sur le sujet, sans doute embarrassés par l’ampleur du phénomène. C’est pourquoi d’autres procédés de transmission sont à l’étude, comme les ondes très courtes, utilisées dans le paiement sans contact. En attendant, les propriétaires de ces véhicules ont intérêt à se munir d’un étui blindé pour ranger leur clé. C’est un accessoire très courant, comme ceux utilisés pour les cartes bancaires, et que l’on trouve en ligne, ou dans les rayons de l’automobile.

 

Partagez cet article

  • 0%