Chronique que choisir : Punaises de lit, vrai danger

Chronique Que Choisir Société

Les punaises de lit prolifèrent depuis quelques mois. C’est un véritable fléau pour les logements infestés, car il est difficile de s’en débarrasser définitivement. Le danger n’est pas si grave, mais le désagrément est réel.

Chronique que choisir_Punaises de lit danger_15102020

Les punaises de lit proviennent-elles d’une mauvaise hygiène ?

Découvrir chez soi ces parasites ne signifie pas du tout que la propreté du logement et de ses occupants est négligée. Ces insectes se propagent avec les humains. Ils sont transportés sur des meubles ou des vêtements achetés d’occasion, ou dans les bagages des voyageurs. Les hôtels, écoles, cinémas, peuvent être infestés, même avec leur nettoyage régulier.

Ces insectes peuvent-ils transmettre des maladies ?

Il n’y a aucun risque de transmission de maladie par les punaises de lit : c’est juste désagréable. Les virus ou bactéries injectés lors d’expériences scientifiques à des punaises ne migrent pas dans leur salive, ce qui permet d’affirmer que leur piqûre n’inocule pas de maladie, comme celles de certains moustiques.

Comment les détecter ?

Les punaises se cachent le jour, et sortent la nuit à la recherche de sang humain. Leurs piqûres démangent, elles ressemblent à celles des moustiques, mais sont souvent plus nombreuses et alignées. Elles se situent sur les parties du corps en contact avec les draps. Des traces de sang sur les draps peuvent révéler des punaises écrasées pendant le sommeil.

 Si je suis locataire, est-ce à moi de payer le traitement ?

En cas d’infestation d’un logement mis en location, le traitement est à la charge du propriétaire avant la remise des clés, ou dans les jours qui suivent. Mais après, l’origine du problème sera considérée comme résultant de l’occupation par le locataire. En copropriété, si l’infestation est générale, le traitement est à la charge du syndic.

Peut-on traiter le problème soi-même ?

Le plus souvent, l’élimination de cette infestation est simple à réaliser. Au retour d’un voyage, si l’on a été piqué, il faut nettoyer les bagages et meubles à l’aspirateur ou à la vapeur, laver les textiles à 60 ° ou les congeler pendant 72 heures.

Faut-il éliminer la literie contaminée ?

Ce n’est pas forcément nécessaire, d’autant que c’est un risque aggravé de propagation. Un nettoyage à haute température par projection de vapeur suffit à décontaminer matelas et linge de lit.

Partagez cet article

  • 0%