Chronique que choisir : nouvel indice de réparabilité

Chronique Que Choisir Société

Le gouvernement veut favoriser la réparation plutôt que l’élimination des appareils en panne. Il s’agit d’un nouvel indicateur, qui figurera obligatoirement sur les étiquettes de produits industriels. Ce projet avance avec les professionnels, les pouvoirs publics et les associations.

chronique que choisir_nouvel indice de réparabilité_22102020

Le futur étiquetage des appareils électriques et électroniques comportera un nouvel indice de réparabilité. Ce concept a été voté début 2020 dans la loi anti gaspillage pour une économie circulaire. Il s’agit de limiter le gâchis, qu’on appelle aussi obsolescence programmée, c’est-à-dire la limitation organisée par les industriels de la durée de vie de leurs appareils, sans réparation possible. La réglementation est maintenant prête, et s’imposera début 2021 pour les smartphones, ordinateurs, téléviseurs, lave-linge et tondeuses à gazon.

L’indice devra être bien visible en rayon ou sur le site de vente en ligne, à côté du prix, et dans la  même taille. Il se présente comme une note sur 10, dans une couleur allant du rouge vif (mauvais) au vert foncé (très bon). Les critères retenus pour cette note seront pour tous la documentation du fabricant, le caractère démontable du produit, la disponibilité de pièces détachées, le prix de ces pièces détachées.

En outre, un cinquième critère spécifique au produit sera appliqué. Pour les appareils électroniques, ce sera l’assistance et l’information sur les mises à jour logicielles. Pour les tondeuses, c’est l’assistance à distance gratuite pour réparer. Pour les appareils sans fil, la compatibilité de la batterie avec d’autres produits est aussi un critère. De grandes marques appliquent déjà un indice de réparabilité, comme DARTY ou SEB.

Partagez cet article

  • 0%