Chronique que choisir : Gros tuyaux sous-marin

Chronique Que Choisir Société

Les échanges par internet transitent surtout par des câbles sous-marins, répartis sur la planète. C’est un réseau gigantesque et un investissement considérable, qui est aux mains des entreprises privées, plutôt que des services publics.

Chronique que choisir_Informatique – Gros tuyaux_18112020

Près de 500 câbles sous-marins permettent de relier les continents, pour assurer les échanges entre les ordinateurs du monde entier. Cela représente plusieurs millions de kilomètres, et plus de 30 fois le tour de la Terre. Ces câbles ont le diamètre d’un tuyau d’arrosage, pour protéger la fibre porteuse, qui est de la taille d’un cheveu. Les premières liaisons sous-marines ont été financées par des groupements d’opérateurs de télécommunications, principalement publics. Puis, des entreprises privées ont financé beaucoup de nouveaux raccordements, depuis 2000.

Mais désormais, ce sont les géants d’internet qui investissent dans les câbles sous-marins. MICROSOFT et FACEBOOK sont associés pour le financement de MAREA, une liaison de plus de 6.000 km sous l’océan Atlantique, qui relie la côte est américaine à l’Espagne. Elle supporte un trafic à très haut débit entre les États-Unis et l’Europe. Les serveurs principaux, qu’on appelle les serveurs “racine”, sont massivement implantés sur la côte est américaine (plus des 3/4). Ce sont près de 30 milliards d’appareils (privés, publics, professionnels) qui se connectent au web à chaque instant. Les vidéos en ligne représentent plus de 80 % de ces échanges.

Partagez cet article

  • 0%