Chronique que choisir : le modèle hybride en automobile est avantageux en ville

Chronique Que Choisir Société

Un véhicule hybride comporte deux motorisations, dont une électrique. C’est une option plus coûteuse qu’un modèle classique. Mais ce supplément de prix s’atténue avec les aides financières, et s’efface même à l’usage. Cela reste une option pour la ville.

Chronique que choisir_automobiles modèles hybrides_19112020

L’achat automobile est une aventure. Il y a tellement de critères de choix, selon le coût, les parcours réalisés, les besoins du ménage. Parmi les dernières évolutions, la motorisation hybride s’est imposée. Introduite par TOYOTA il y a 20 ans, elle est désormais au catalogue de presque tous les constructeurs. Ces modèles utilisent alternativement l’énergie électrique ou le carburant, selon le roulage, en profitant des avantages de l’une sans les inconvénients de l’autre. Le résultat donne un véhicule moins polluant que le tout carburant, plus autonome que l’électrique seul.

Le prix d’achat de ces modèles est plus élevé en moyenne. Mais les aides financières publiques permettent de réduire la facture : le bonus écologique (jusqu’à 2.000 €), la prime à la conversion (pour mise à la casse d’anciens véhicules immatriculés avant 2006 en essence, et avant 2011 en diesel), entre 2.500 et 5.000 € selon les revenus du ménage. Ces véhicules sont également plus avantageux à l’usage. L’économie en carburant est significative (jusqu’à 40 % en ville), avec une électricité 5 fois moins chère que l’essence ou le gazole.

L’économie d’énergie est encore plus importante avec une autre conduite. Il faut éviter les voies rapides, et recharger gratuitement la batterie en levant le pied de l’accélérateur. Il reste que les vertus des moteurs hybrides ne sont réelles qu’en parcours urbain, ou sur courtes distances. Les grands rouleurs sur autoroutes n’y trouveront aucun avantage.

Partagez cet article

  • 0%