Chronique que choisir : le masque protège

Chronique Que Choisir Société

Le port du masque n’est pas la seule solution contre la contagion. Mais plusieurs études suggèrent que les risques de contracter le virus sont nettement atténués, ou présentent une moindre gravité en cas de maladie.

Chronique que choisir_Le masque protège_24112020

Il est démontré que le masque porté par une personne atteinte du coronavirus protège les autres de sa transmission par l’air. Il n’est pas vraiment établi que le masque protège aussi celui qui le porte. Selon plusieurs études récentes sur cette maladie, la protection par le masque serait du même ordre que la vaccination. En effet, il a été démontré que les projections émises par une personne qui porte un masque sont moins chargées en virus. Or, des chercheurs considèrent que la gravité de la maladie dépend notamment de la densité de virus transmis par le porteur.

Ainsi, la contamination à petite dose pourrait avoir le même effet que ce qu’on appelle la variolisation, qui préfigurait la vaccination. Une exposition à un virus peu puissant déclenche une réaction immunitaire de l’organisme chez la personne contaminée. Les chances de succès sont alors plus élevées, et le système immunitaire est mieux préparé à une prochaine attaque, même plus sévère.

C’est en tout cas ce qui a été observé sur des animaux. Les mêmes conclusions ont été tirées pour les humains, à partir de plusieurs foyers d’infection. Ainsi, les passagers d’un bateau de croisière ont été confinés après la découverte de cas de COVID19 à bord. Le port du masque a été généralisé, et bien respecté. Beaucoup d’occupants de ce navire ont été contaminés, mais 80 % étaient asymptomatiques. Aussi dans les Alpes, trois casernes militaires suisses ont été contaminées. Là encore, les cas positifs enregistrés étaient rarement accompagnés de symptômes.

Partagez cet article

  • 0%