Chronique que choisir : épargne record en temps de confinement

Chronique Que Choisir Société

Beaucoup de français dépensent moins pendant le confinement. Pour les heureux bénéficiaires de cette épargne forcée, la question se pose de son placement. L’assurance-vie n’a plus le même succès.

 

chronique que choisir_Épargne record en crise sanitaire_11122020

Un placement en assurance-vie n’est vraiment sûr que s’il est investi intégralement en euros. Dans cette formule, la partie de cotisations qui est épargnée garde sa valeur, mais sans rapporter beaucoup. En revanche, cette garantie en capital coûte aux banques. Elles ont donc tendance à diriger leurs clients vers des contrats en unités de compte. Ce sont des contrats spéculatifs, qui peuvent procurer des gains si la Bourse évolue dans le bon sens. Mais ils peuvent être ruineux sinon.

Or, après une année 2019 plutôt faste en Bourse, la pandémie a fait dévisser la plupart des contrats d’assurance-vie en unités de compte. Au lieu d’améliorer leur épargne, les clients ont vu leur capital fondre comme la neige. Ceci explique sans doute le désamour des Français pour l’assurance-vie. Ce phénomène avait commencé avant la crise sanitaire.

Très logiquement, ce sont les livrets d’épargne qui ont connu une nette augmentation des dépôts en 2020. Le rendement de ces supports est pourtant assez faible (0,50 %). Mais bien des contrats d’assurance-vie en euros ne font pas mieux (surtout avec les frais de gestion). Surtout, aucune perte en capital n’est à redouter, et c’est de l’argent disponible à tout moment.

Partagez cet article

  • 0%