Chronique que choisir : les tests existants de dépistage covid-19

Chronique Que Choisir Société

Les tests virologiques sont gratuits, plus faciles d’accès, et relativement fiables. Leurs modalités ont également évolué, et il peut être utile de mieux connaître leurs variétés.

Chronique que choisir_Les tests existants_14122020

Il faut d’abord rappeler que les principaux tests proposés sont de type virologique : ils permettent de savoir si la personne testée est porteuse du virus, avec ou sans symptômes de la maladie. Le test sérologique, lui, permet de savoir si le système immunitaire s’est déjà défendu contre la maladie, même si cette infection n’a pas été détectée à l’époque.

Les tests RT-PCR

Cette méthode consiste à rechercher une trace génétique du virus. On procède par prélèvement dit nasopharyngé, c’est-à-dire au fond du nez, d’où l’on retire un échantillon de mucus. Deux autres modes de prélèvements sont aujourd’hui possibles : le premier est réservé aux personnes présentant des symptômes, et consiste à analyser un échantillon de salive crachée ; le second est indiqué seulement en l’absence de symptômes, et porte sur un prélèvement au fond de la gorge, ce qui peut provoquer une réaction de nausée. Quelle que soit la formule de prélèvement, le délai de résultat est le même : deux à trois jours.  

Le test antigénique

La démarche de détection du virus est différente : le laboratoire vise une protéine en superficie du virus. Le prélèvement est le même, à l’aide d’un écouvillon dans le fond du nez. Mais le délai est bref (30 minutes environ), avec une fiabilité convenable pour les personnes présentant des symptômes, mais moindre que celle du test PCR. Il s’agit donc d’un complément, pour des campagnes de dépistage à grande échelle, par exemple.

Partagez cet article

  • 0%