Chronique que choisir : les médicaments anti-rhume dangereux

Chronique Que Choisir Société

Les remèdes contre le rhume sont souvent inutiles. Mais certains sont dangereux. C’est le cas des médicaments décongestionnants. Une alerte de l’Autorité de santé souligne les risques de ces produits aux noms bien connus, mais sans effet réel.

Chronique que choisir_Médicaments anti-rhume danger_23122020

Beaucoup trop de Français croient aux vertus de médicaments contre le rhume qui promettent des résultats magiques dans les vitrines de pharmacie et publicités télévisées. Ils s’appellent HUMEX, RHINADVIL, ACTIFED, ou DOLIRHUME. Ces produits sont à base de paracétamol ou d’ibuprofène principalement, mais pas seulement. Ils contiennent aussi un vasoconstricteur problématique.

L’Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM) rappelle que ces produits décongestionnants présentent des risques d’effets secondaires. Les cas de troubles sur le système sanguin sont avérés (hypertension, accident vasculaire). L’agence a recensé ces dernières années plus de 300 complications graves dues aux vasoconstricteurs, dont 5 victimes sont décédées. En outre, ces médicaments ne doivent leur notoriété qu’à la publicité. Mais ils ne sont pas plus efficaces que le paracétamol ou l’ibuprofène qui les composent à 90 %. Du coup, prendre en plus des cachets de paracétamol expose le malade au surdosage, autre risque sérieux.

La publicité télévisée pour ces produits est désormais interdite. Le pharmacien doit aussi mettre en garde son client, en raison de contre-indications avec certaines situations, comme le diabète, l’allaitement ou le glaucome. En fait, tous les médecins confirment que le rhume s’épuise tout seul, au bout d’une dizaine de jours. Les tests de QUE CHOISIR montrent que seuls le sérum physiologique et l’eau de mer sont vraiment efficaces, pour atténuer les malaises et accélérer la guérison.

Partagez cet article

  • 0%