Chronique que choisir : les masques jetables sont lavables

Chronique Que Choisir Société

Plusieurs expériences ont montré que les masques chirurgicaux jetables restent efficaces après lavage. C’est une bonne nouvelle pour le budget familial, d’autant que ce modèle est plus supportable et efficace que les masques en tissu.

Chronique que choisir _Masques jetables mais lavables_24122020

Les masques jetables en polypropylène gardent toutes leurs propriétés après une dizaine de lavages, au moins pour un usage grand public. Ce constat est porté par trois expériences convergentes : celles de l’école supérieure du textile à ROUBAIX, l’université de GRENOBLE, et la revue QUE CHOISIR.

Ce n’est pas incompatible avec les consignes données jusqu’ici, parce que celles-ci concernent le milieu hospitalier, qui doivent tenir compte d’un milieu plus chargé en contaminations. L’usage des particuliers ne présente pas les mêmes risques, et ne justifie plus forcément les mêmes normes. Le test de QUE CHOISIR a porté sur 10 cycles en lave-linge à 60 °, avec d’autres textiles pour simuler la lessive domestique. Le séchage doit être rapide, à l’air libre ou en sèche-linge. On peut se dispenser de repassage, ou le faire à moins de 120 ° (position 1) pour éviter de faire fondre la couche plastique.

Il n’a pas été constaté d’usure significative après ces 10 lavages. Cela reste donc une mesure raisonnable, quand les masques en tissu sont prévus pour durer jusqu’à 50 lavages. L’intérêt de cette découverte est lié à l’avantage du modèle chirurgical. C’est un masque plus efficace que celui en tissu, et moins coûteux.

Partagez cet article

  • 0%