Chronique que choisir : retraite et couverture santé

Chronique Que Choisir Société

Avec le départ en retraite, un certain nombre d’avantages sociaux disparaissent. C’est le cas de la complémentaire santé d’entreprise. La cotisation était réduite avec la participation de l’employeur. Le retraité va devoir adapter ses dépenses et ses garanties.

Chronique que choisir_Retraite et couverture santé_01012021

Certaines entreprises proposent un contrat spécifique aux retraités pour leur couverture en complémentaire santé, doté de bonnes garanties. Mais la cotisation passe intégralement à la charge de l’assuré, dans tous les cas de figure.

Pour réduire la facture annuelle, il faut comparer les offres des sociétés d’assurance et mutuelles. L’association QUE CHOISIR propose ce service, pour un abonnement modique (7 € pour un mois). Le nouveau retraité va devoir ajuster ses pratiques. Il sera plus raisonnable de choisir ses praticiens pour éviter les dépassements d’honoraires, ou respecter un réseau de soins, avec des professionnels référencés par l’assureur. Il faudra aussi garder plus longtemps ses montures de lunettes, par exemple.

Certaines garanties seront plus utiles que par le passé, avec l’âge. Le taux de remboursement des cures, des prothèses auditives, mérite l’intérêt avant de choisir. La comparaison sera facilitée cependant par la structure des offres de mutuelles et assureurs. Celles-ci distinguent de plus en plus le profil d’assuré senior. Il ne faut pas croire que cette catégorie de risque est beaucoup plus coûteuse pour l’assureur. En réalité, il n’y a plus de perte de revenu pour arrêt maladie (la retraite est versée sans changement). Par ailleurs, la prise en charge à 100 % par l’assurance maladie dans certaines pathologies chroniques ne justifie plus de remboursement complémentaire.

Partagez cet article

  • 0%