Chronique que choisir : remplacer un cadeau de Noël décevant

Chronique Que Choisir Société

Il y a plusieurs causes possibles aux déceptions de Noël : défaut de livraison ou de conformité, ou cadeau qui ne convient pas. En cas de produit défectueux, les recours sont simples et efficaces, pourvu que le vendeur soit fiable. Mais le remplacement d’un objet reçu en cadeau n’est pas forcément chose facile.

Chronique que choisir_comment un cadeau de noel décevant_21012021

Pour obtenir le remplacement d’un cadeau, tout dépend des conditions de l’achat. Dans une commande en ligne, si la livraison date de moins de 15 jours, la rétractation est presque toujours possible. L’avantage de cette formule est qu’il n’y a pas besoin de motif : c’est une renonciation de droit. Mais il y a des exceptions, comme les supports de jeux et musique descellés, les hébergements, spectacles ou produits frais. Le client qui se rétracte supporte les frais de retour, sauf si le vendeur les prend en charge selon ses conditions générales. Le remboursement est alors exigible sous 15 jours.

En revanche, pour un achat en magasin, il n’y a pas de rétractation possible. Toutefois, en fin d’année, beaucoup de commerçants acceptent l’échange pour un article similaire ou d’au moins la même valeur. Mais le remboursement ne peut pas être exigé par le client : l’achat en boutique est ferme et définitif. Les règles ne sont pas les mêmes en cas de défaut du produit. Le vendeur est alors tenu de remplacer ou réparer. Le client peut même exiger le remboursement s’il n’a pas obtenu l’une de ces deux solutions au bout d’un mois. Le défaut peut porter sur les caractéristiques du produit (différent de celui commandé) ou son usage normal (inutilisable en l’état). Dans les autres cas, il est aujourd’hui possible et facile de revendre un cadeau qui ne plaît pas. Les sites de vente en ligne regorgent d’offres intéressantes ou inattendues en janvier et février de chaque année.

Partagez cet article

  • 0%