Chronique que choisir : Des amendes pour Amazon et Google

Chronique Que Choisir Société

Deux acteurs dominants du monde numérique sont condamnés à de lourdes amendes, pour n’avoir pas respecté les droits des utilisateurs sur leurs données personnelles. Il s’agit de pratiques abusives en matière de “cookies”, ces logiciels déposés sur l’ordinateur de l’internaute pour tracer ses recherches et préférences.

 Chronique que choisir_Amendes AMAZON et GOOGLE_26012021

Les nouvelles règles de protection de la vie privée sur internet résultent d’un Règlement européen, applicable depuis mai 2018 en France. Elles sont très protectrices pour les utilisateurs, et trop exigeantes aux yeux des opérateurs. D’une part, les marqueurs logiciels ne peuvent être déposés qu’avec l’accord explicite de l’internaute. D’autre part, l’objet de ces traceurs doit lui être clairement expliqué. GOOGLE et AMAZON déposaient leurs marqueurs automatiquement et sans annonce ni demande. Le but est de composer un profil de client, avec ses habitudes et préférences, le montant et la fréquence des actes d’achat, quel que soit le vendeur. Ces données permettent de cibler les publicités et les propositions commerciales dans le parcours de l’internaute. Elles ont aussi une valeur de revente considérable pour les entreprises de vente en ligne.

Ainsi, GOOGLE réalise près de 90 % de son chiffre d’affaires en publicité et valorisation des profils de clients. AMAZON stimule son chiffre d’affaires en suggérant des produits voisins pour chaque commande, et en taxant ses revendeurs pour le ciblage des acheteurs. La Commission nationale de l’informatique et des libertés (la CNIL) inflige une amende de 100 millions d’euros à GOOGLE et 35 millions pour AMAZON. Il faut tout de même préciser que le premier a réalisé 35 milliards de dollars en bénéfice 2019, et le second 10 milliard de dollars (sans doute le double en 2020).

La sanction prononcée ne se limite pas à l’amende. Les deux opérateurs doivent radicalement modifier l’information et les possibilités de choix sur les marqueurs utilisés. A défaut, c’est une astreinte de 100.000 € par jour de retard qui serait applicable. AMAZON a corrigé son affichage, désactivé par défaut le marquage publicitaire, et facilité les choix de l’internaute. GOOGLE tarde à se mettre en conformité.

 

Partagez cet article

  • 0%