Philo & co : Ascétisme, stoïcisme et pères du désert – avec Damien le guay – 2/5

A la Une Philo & co Société

Le 11 mars marque la mi-carême, une fête carnavalesque traditionnelle, d’origine française. Elle est fêtée le jour arrivant à la moitié du Carême, c’est-à-dire, selon la tradition chrétienne, au vingtième des quarante jours du jeûne avant Pâques. 

Philo & co_l’ascétisme avec Damien Le Guay_12032021

Alors pourquoi les crêpes, les bugnes et autres traditions culinaires festives viennent-elles agrémenter ce jour ? Cela relève de la logique et du bon sens économique ! Le Carême est un temps de jeûne et les générations passées prenaient très au sérieux cet aspect particulier. Même les œufs étaient interdits. Mais les œufs ne se conservent guère plus de vingt jours, c’est-à-dire la moitié de quarante ! C’est pour ne pas perdre cette denrée précieuse pour beaucoup, qu’on l’utilisait sous toutes les formes possibles. Et aujourd’hui dans Philo & co, nous prenons très au sérieux cette question du jeûne, qui est en rapport étroit avec la volonté ascétique. Une pratique qui traverse les siècles, et transcendent religions et philosophies, nous l’avons vu la semaine dernière dans le premier épisode sur 5 de cette mini-série de Philo & co consacré à l’ascétisme ! Et pour en discuter, le philosophe Damien Le Guay, maître de conférences à HEC Paris et à l’Institut des relations publiques et de la communication (IRCOM) aux Ponts-de-Cé et auteur de 41 exercices d´hygiène spirituelle : Sortir des impasses du développement personnel, aux éditions Salvator.

Partagez cet article

  • 0%