Esprit bonheur : Le pardon de soi…

Esprit bonheur Société
Karine Guénard partage ses réflexions, ses expériences et nous invite à poser un regard différent sur notre vie. Le thème de cette semaine : Le pardon de soi…

Le pardon de soi 050421 Esprit Bonheur

Bonjour, c’est l’esprit bonheur, quelques minutes de partage pour voir la vie du bon côté.

Joyeuses Pâques !

Comment c’est passée cette semaine de pardon avec Ho’oponopono ?

Avez-vous réussi à utiliser cette pratique avec vos proches ? 

Si ils n’ont pas pris part à ce partage, peut-être avez-vous quand même réussi à leur exprimer votre repentir, votre amour et votre gratitude…

Le pardon a plusieurs facettes. Il peut être à la fois celui que nous demandons, recevons ou celui que nous accordons. Il peut concerner Dieu, une personne que nous avons blessée ou qui nous a blessée ou encore nous-mêmes.

J’observe que pour moi, mon mari ou mes enfants, pardonner ou demander pardon est parfois difficile. Selon les circonstances, cela semble pour certains un réel défi, ou plus facile pour d’autres. 

Qu’en est-il pour vous ?

Je me souviens que pendant des années, j’avais tellement peu confiance en moi et peu d’estime de moi que je demandais pardon pour tout, même d’exister parfois.

Cela a été un long chemin de réconciliation avec moi-même pour réussir à m’aimer. 

La première étape a été de comprendre que je suis aimée de toute éternité d’un Amour infini et inconditionnel.

La deuxième étape a été de comprendre que cet Amour Divin est de toute éternité, infini et inconditionnel pour chacun.

La troisième étape a été de comprendre que je suis appelée, comme chacun, à recevoir et vivre cet Amour libérateur et profondément nourrissant.

Dans cette expérience de l’Amour, il n’y a pas de place pour la rancoeur. 

Même après avoir demandé et reçu le pardon de Dieu, si je n’ai pas pardonné à ceux qui m’ont blessée ou à moi-même, je ne peux pas réellement accueillir le pardon et l’Amour de Dieu.

J’ai constaté pour moi-même, et aussi pour ceux qui font partis de ma vie ou que j’ai croisés sur ma route, que de nombreux regrets viennent facilement envahir nos cœurs. Parfois pour des actions importantes mais bien souvent pour des pensées ou des petites actions du quotidien… 

Se pardonner à soi-même demande beaucoup d’humilité. C’est nous reconnaître comme des êtres imparfaits, en constante croissance intérieure. C’est accepter que nous n’avons pas à être parfait, ni mériter ou être digne pour être Aimé. C’est accepter de sortir de notre petitesse et d’arrêter d’imposer et s’imposer des conditions à l’Amour et à notre Bonheur.

Je pourrais vous parler des bienfaits du pardon pour chacune des personnes concernées, ou des difficultés liées à l’absence de pardon… 

Ce serait comme expliquer l’importance de boire de l’eau. Nous savons tous que sans boire pendant une période plus ou moins longue selon chacun nous finissons par mourir !

C’est la même chose avec le pardon… car sans l’Amour nous mourrons !

La semaine dernière nous avons parlé de prendre la responsabilité de notre souffrance et de celle que nous faisons aux autres.

Si en cette semaine de résurrection, nous utilisions Ho’oponopono pour se pardonner à soi-même et pouvoir ainsi accueillir et vivre pleinement l’Amour.

 

1ère étape : trouver l’objet de votre culpabilité (erreurs, blessures, pensées négatives…)

2ème étape : comprendre que cela vous cause de la souffrance et qu’il est nécessaire de la laisser partir

3ème étape : se libérer symboliquement en vous pardonnant

 

« Je suis désolée de … (chercher à tout contrôler) »

« Je me pardonne de… (chercher à tout contrôler)»

« Je pardonne ma culpabilité de… (chercher à tout contrôler) »

« Je m’aime malgré que… (je cherche à tout contrôler)»

« Je remercie Dieu de mettre à ma disposition des outils pour me libérer de ma culpabilité »

« Je me remercie de me libérer de ma culpabilité »

Le Bonheur c’est aimer la Vie.

Que votre semaine soit Amour

Partagez cet article

  • 0%