Esprit bonheur : Le hasard…

Esprit bonheur Société
Karine Guénard partage ses réflexions, ses expériences et nous invite à poser un regard différent sur notre vie. Le thème de cette semaine : Le hasard…

Le hasard 030521 Esprit Bonheur

Bonjour c’est l’esprit Bonheur, quelques minutes de partages pour voir la vie du bon côté.

Comment vous sentez-vous aujourd’hui ?

Rien n’arrive par hasard… 

Qu’en pensez-vous ?

Je suis profondément convaincue que tout à un sens, même si je ne le comprends pas tout de suite et parfois cela reste même un mystère.

Je pourrais trouver tellement d’exemples dans ma vie pour illustrer que rien n’arrive par hasard.

Et la Providence veille à ce que ce soit toujours pour mon plus grand bien… même si parfois cela semble être le contraire au début.

Je choisi de vous partager 2 souvenirs qui ont impacté ma vie.

Lorsque j’avais 21 ans, je suis partie, avec ma sœur de 18 ans, 2 mois en Californie. Notre maman avait accueilli, de manière imprévue, une jeune américaine de 16 ans pendant 3 mois en début d’année. Tout avait été organisé par le prêtre américain de notre paroisse à Marseille pour qu’elle soit accueillie dans une famille. Mais à son arrivée, le papa de cette famille venait de décéder subitement. Situation bien compliquée pour accueillir cette jeune fille. Ma maman a proposé de la recevoir. Sa famille, très reconnaissante, nous a invitées, ma sœur et moi, à venir passer les 2 mois d’été, chez eux.  À l’époque je ne parlais pas anglais. J’avais appris à l’école mais j’étais incapable de m’exprimer et de comprendre.

Nous avons vécu un séjour extraordinaire, un vrai rêve américain en immersion totale. Nous avons rencontré des personnes formidables, généreuses et accueillantes.

Avant notre retour, ils ont organisé une fête pour que nous puissions dire au revoir à toutes ces personnes fantastiques. 

Je n’avais pas envie de partir, j’avais envie de pousser plus loin cette expérience. Je voulais en apprendre plus de ce pays, plus sur la culture, les personnes, parler encore mieux l’anglais.

Avant de quitter la fête une jeune fille m’a demandé si je pouvais lui montrer la photo de mon passeport. Alors que je lui disais que je rêvais de pouvoir rester, elle s’est exclamée « tu peux car sur ton passeport la date limite de séjour est le 7 octobre 1997. » … Et nous étions fin août 1996 !

L’erreur avait eu lieu lors de notre passage en douane, le tampon avait marqué 1997 au lieu de 1996. Quelle chance !

Il ne m’a pas fallu longtemps pour me décider. J’avais 5 jours pour trouver une famille au pair pour rester sinon je repartais en France avec ma sœur. Avec un formidable réseau tout est possible. En 2 jours j’avais trouvé une super famille. 

Je suis restée 9 mois et je suis revenue en France, bilingue, grandie grâce à une formidable expérience absolument pas programmée…

J’ai, alors, suivi une formation pour devenir Assistante de Direction Bilingue et suis repartie 1 an après pour travailler dans un hôtel restaurant spa 5 étoiles. Une nouvelle expérience tout aussi riche que la 1ère.

Entre temps ma sœur s’était mariée avec un jeune américain qu’elle avait rencontré lors de notre séjour. 

Je suis restée 2 ans en Californie, jusqu’à l’expiration de mon visa. Avec mon employeur, nous avions réalisé toutes les démarches pour obtenir un nouveau visa pour 3 ans. Ni l’employeur, ni l’avocat ne comprenaient pourquoi le visa n’était pas délivré, alors que pour d’autres personnes c’était fluide et rapide. Pour ne pas être en illégalité, je suis rentrée en France, avec une petite valise et un grand espoir de repartir très vite. J’avais confiance que la Providence veillait sur moi… j’ai rencontré mon mari un mois après mon arrivée en France… et je suis restée.

La vie m’a offert d’autres chemin pour garder un lien avec ce monde américain que j’aime aussi…

Je retiens cette citation de Paolo Coelho dans son livre L’Alchimiste : « quand on veut une chose, tout l’Univers conspire à nous permettre de réaliser notre rêve. » 

Je l’ai vérifié tellement souvent !

Parfois je veux plusieurs choses et la Providence ouvre des portes improbables et m’offre les opportunités, les situations, les rencontres pour réaliser ce qui est le plus important pour moi. 

Tout à du sens dans le grand plan de ma vie… je ne connais pas le plan… pourtant j’ai confiance en la Providence pour ouvrir mon cœur et mes yeux aux merveilles qui m’attendent.

Rien n’arrive par hasard. Tout à un sens !

Partagez-nous quels « non-hasard » ont impacté votre vie ?

Le Bonheur c’est Aimer la Vie

Que votre semaine conspire à réaliser vos rêves

Partagez cet article

  • 0%