Esprit bonheur : Les amités…

Esprit bonheur Société
Karine Guénard partage ses réflexions, ses expériences et nous invite à poser un regard différent sur notre vie. Le thème de cette semaine : Les amités…

Les amites 280621 Esprit Bonheur

Bonjour, c’est l’esprit bonheur, quelques minutes de partages pour voir la vie du bon côté.

Comment allez-vous ? Certains sont peut-être déjà en vacances… D’autres les attendent probablement avec impatience…

Je remarque que l’année dernière à la même époque je vous parlait déjà de rangement et de choix…

Alors toujours dans mon élan de rangement et de tri, je me rends compte que cela réveille beaucoup d’émotions dont j’aimerais vous parler aujourd’hui.

Cela fait bientôt 12 ans que nous sommes dans notre maison. Nous avons emménagé 15 jours après la naissance de nos derniers enfants. Nous avions vraiment besoin d’espace pour accueillir nos jumeaux et permettre à nos six enfants de s’épanouir. 

Lors du précédent déménagement j’avais déjà dû faire du tri pour faire les cartons. C’est incroyable ce que l’on peut accumuler en 10 ans !

Pour Marie Kondo un objet dont le seul rôle est de me procurer de la joie, a sa place dans ma vie.

Par contre, si mes émotions sont mélangées à son contact ou qu’il séjourne dans un placard sans en sortir, il est peut-être temps de s’en débarrasser.

Est-ce que vous aussi vous gardez beaucoup d’objets qui vous encombrent ?

Passionnée par les relations humaines je fais le lien entre mes relations et le rangement. 

Certaines relations ne sont que ponctuelles dans ma vie. Dans ce cas, la fin de la relation se fait en douceur parce que chacun va naturellement suivre le cours de sa vie. Une collègue de travail ou la maman d’une camarade de ma fille par exemple.

Il y a certaines relations que j’évite et que je restreins au minimum car je les vis mal, ou qu’elles me pèsent. C’est parfois lié à une vieille blessure ou à une divergence d’opinion. Ces relations peuvent aussi me demander beaucoup d’efforts pour être harmonieuses. C’est parfois le cas dans ma famille, je peux avoir de ce fait, une appréhension avant les réunions familiales.

Est-ce votre cas ?

Pour certaines relations qui me prenaient beaucoup trop d’énergie ou qui étaient douloureuses pour moi, il m’a fallu m’en séparer pour retrouver un équilibre et faire de la place pour de plus belles amitiés.

Avez-vous des relations qui vous font du mal, que vous maintenez par affection, fidélité ou devoir ?

Je regrette aussi la fin de certains liens privilégiés qui n’ont pas résisté à la longueur des années, à la distance ou à mon manque d’attention. Je me souviens tout particulièrement d’un ami que j’ai rencontré quand je vivais en Californie. J’avais gardé un contact épisodique qui avec les naissances successives avait fini par être un silence radio pendant deux ans. Quand j’ai voulu reprendre contact il était décédé. Je ressens encore de la tristesse comme un goût d’inachevé.

Il y a d’autres relations que j’entretiens depuis des années avec un ou deux contacts annuels. Nous avons été très proches et vécu de très belles choses ensemble il y a des années et aujourd’hui chacun a sa vie bien remplie. Nous prenons des nouvelles et sommes heureux d’échanger, de constater l’évolution de l’autre et que la joie, la sincérité est au cœur de notre amitié. Nous savons aussi qu’en cas de besoin nous serons là l’un pour l’autre. Ces amitiés sont précieuses pour moi.

Avez-vous Des relations anciennes que vous nourrissez encore ?

Cette semaine je vous propose de faire le point sur vos relations :

Quelles sont celles qui vous mettent en joie ?

Celles qui vous prennent un peu trop d’énergie ?

Et celles qui sont peut-être de trop et qu’il serait bon pour vous de lâcher… ?

Le bonheur c’est Aimer la vie

Que votre semaine soit remplie de belles amitiés

Partagez cet article

  • 0%