Far breton aux pruneaux

Chronique cuisine Cuisine Le coins des marmitons

Les vacances sont là ou approchent pour certains. L’occasion de cuisiner en famille et
pourquoi pas de régaler des amis de passage. Voici un dessert très facile à réaliser,
cuisinons aujourd’hui le célèbre far breton aux pruneaux !

Préparation : 30 minutes
Cuisson : 45 minutes

Pour 8 personnes, il vous faudra :
1 litre de lait
4 gros œufs
200 gr de farine
150 gr de sucre
1 sachet de sucre vanillé
250 gr de gros pruneaux dénoyautés
du thé ou 2 cuillères à soupe de rhum

Far en latin signifie « froment, blé, gruau ». A l’origine, le far était une bouillie de blé. On y
ajoute, plus tard, des fruits secs, des pruneaux ou du raisin. Si on veut faire dans la
tradition pure et dure, il n’y a pas de fruit. La recette la plus connue est pourtant celle
avec des pruneaux, alors, allons y !

Préchauffez votre four à 190°.
Faire tremper pendant 1heure 250 gr de pruneaux dénoyautés dans du thé (pas bouillant)
ou dans 2 cuillères à soupe de rhum (je vous donne la version luxe du far breton).
Dans un saladier, mélangez au fouet 150 gr de sucre, le sachet de sucre vanillé et les 4
gros œufs. Brr Brr, de la patience, votre préparation très liquide et jaune doit devenir
impérativement mousseuse et blanche.
Incorporez ensuite 200 gr de farine, toujours au fouet. Attention, surveillez bien, il ne doit
pas avoir de grumeaux. Versez ensuite le litre de lait bouillant ( ça c’est le secret pour
que votre far ne se transforme pas en eau) et mélangez jusqu’à obtention d’une pâte
fluide. Ça y est, la préparation est terminée !
Répartissez les pruneaux égouttés dans le fond de votre moule en silicone ou dans un
moule préalablement beurré. Et Zou, au four préchauffé à 190° C pendant 45 minutes (la
préparation ne doit pas bouillir). A la sortie du four, laissez le far refroidir, il se déguste
tiède ou froid… Juste le temps d’aller faire une bonne balade avant de gouter ce délice
devenu aujourd’hui un plat traditionnel Breton.

Partagez cet article

  • 0%