Chronique que choisir : la rentabilité du photovoltaïque

Chronique Que Choisir Société

Une installation photovoltaïque en toiture, cela reste une bonne idée. Mais il faut éviter le démarchage, ainsi que le rêve illusoire de l’autoconsommation. Avec quelques précautions dans le choix du modèle et surtout de l’entreprise, revendre de l’électricité solaire sur le réseau public peut être une affaire rentable.

Chronique que choisir_Rentabilité du photovoltaïque_02092021

Le photovoltaïque a été rentable dans les années 2000, en raison des incitations qui ont dopé sa rentabilité : prix de revente élevé, crédit d’impôt. Mais depuis dix ans, le prix de l’électricité revendue à EDF a bien baissé, et il n’y a plus d’aides pour ce type d’investissement chez les particuliers. Les conditions de rentabilité doivent ainsi être révisées :

  • D’abord, il ne faut pas viser l’autoconsommation, mais uniquement la revente. En effet, les ménages consomment le maximum d’électricité le matin et le soir, principalement en hiver. Ce sont des moments où les panneaux produisent peu. En journée, la production non consommée est perdue, car des batteries de stockage sont un investissement supplémentaire très coûteux. En outre, dans les contrats mixtes avec autoconsommation et revente du surplus, le tarif de revente est plus faible, donc sans grand intérêt. Ainsi, seule la revente de la totalité de la production est vraiment rentable.
  • Ensuite, ne pas investir plus de 7.500 €, ce qui correspond au prix de marché pour une installation domestique moyenne. Cela exige un choix de l’entreprise, avec au moins trois devis de professionnels situés dans un périmètre de moins de 50 km. Toute autre proposition est une arnaque garantie, soit en démarchage par les sociétés parisiennes (qui écument la région depuis des années), soit en foire et salon (aussi régulièrement que le printemps).
  • Enfin, il faut aussi disposer d’une toiture normalement orientée au sud. Un site officiel permet de vérifier l’aptitude à l’ensoleillement pour chaque département, selon la superficie de toiture disponible. C’est une plateforme publique assez mal référencée en moteurs de recherche. Il vaut donc mieux s’y rendre directement (www.photovoltaique.info), plutôt que de suivre les recommandations des multiples sites marchands.

Partagez cet article

  • 0%