Chronique que choisir : les coupons PCS vecteur d’escroqueries

Chronique Que Choisir Société

Le coupon PCS est une sorte de monnaie internationale et anonyme, échangeable en liquide. Avec le mandat cash, ce moyen de paiement est le procédé le plus utilisé dans l’escroquerie sur internet. C’est donc un signe évident d’arnaque, lorsqu’il est demandé de retirer ce genre de carte chez un buraliste.

Chronique que choisir_Coupons PCS pour escroquerie_09092021

Les spécialistes de l’arnaque par internet utilisent un cybercafé ou un ordinateur clandestin. On les appelle les “brouteurs”. Ils opèrent depuis l’Afrique, les pays de l’Est, Israël ou Chypre. Le message accrocheur est un faux appel à l’aide, une annonce truquée, une promesse d’emploi fictif, un héritage mirobolant. Les scénarios les plus fréquents sont :

  • Le faux message au nom d’un proche, qui présente une situation d’urgence absolue, et confidentielle. Le cadre est fixé pour un échange à forte charge émotionnelle, dans laquelle la victime, souvent fragile, est manipulée.
  • La location fictive de logement entre particuliers, à partir de photos repiquées sur une véritable annonce. Le versement de l’acompte doit se faire par un moyen anonyme, soi-disant pour accélérer la réservation.
  • La romance inespérée, avec des victimes repérées sur les réseaux sociaux, en fonction du profil. C’est un parcours de séduction, qui va exploiter une prétendue détresse soudaine, et peut ensuite tourner au chantage.
  • L’aide en ligne contre le piratage, à la suite d’un virus réel ou supposé. Le paiement est d’autant plus nécessaire et urgent que le dépannage paraît une solution inespérée.

Très vite, la cible appâtée est invitée à verser une certaine somme, présentée comme une condition indispensable pour aboutir. Mais il ne faut surtout pas un chèque ou un virement, qui laissent des traces. L’idéal est le recours aux coupons PCS. Il s’agit de tickets vendus en bureau de tabac ou sur internet, dont la valeur unitaire va de 20 à 250 €. Ces titres servent à recharger une carte dite PCS, distribuée en banque, mais anonyme. Une fois rechargée avec des coupons, elle est acceptée par tous les distributeurs pour retirer du liquide. Aussi, les spécialistes en cyber délinquance sont formels : le paiement en coupons PCS est le signe d’une arnaque, dans la quasi-totalité des cas.

Partagez cet article

  • 0%