Fleur de sel : L S 246 Les deux prières de conclusion de l’encyclique

Fleur de sel Société
L’encyclique s’achève sur deux prières au n° 246 : La Prière pour notre terre, qui peut être partagée avec tous ceux qui croient en un Dieu Créateur Tout-Puissant. Et la Prière chrétienne avec la création, que François nous propose pour « nous, chrétiens, nous sachions assumer les engagements que nous propose l’Évangile de Jésus, en faveur de la création ». Nous vous invitons à découvrir ces deux prières, et surtout à les méditer fréquemment, comme outils à notre disposition si nous voulons entrer jour après jour dans un authentique chemin de conversion écologique.

LS 246 Les deux prières de conclusion de l’encyclique 140921 Fleur de sel

Bonjour, chers auditeurs de Fleur de sel,

C’est aujourd’hui la dernière émission consacrée à la lecture de l’encyclique Laudato si’. Nous avons achevé la semaine dernière la lecture du chapitre 6. Ne quittons pas l’encyclique sans découvrir les deux prières qui la concluent. François les présente ainsi au n° 246 :

  1. Après cette longue réflexion, à la fois joyeuse et dramatique, je propose deux prières : l’une que nous pourrons partager, nous tous qui croyons en un Dieu Créateur Tout-Puissant ; et l’autre pour que nous, chrétiens, nous sachions assumer les engagements que nous propose l’Évangile de Jésus, en faveur de la création.

Ecoutons déjà la Prière pour notre terre, que François propose à tous ceux qui s’adressent à un unique Dieu créateur. Elle pourrait être partagée avec des croyants juifs ou musulmans.

Dieu Tout-Puissant,

qui es présent dans tout l’univers

et dans la plus petite de tes créatures,

Toi qui entoures de ta tendresse tout ce qui existe,

répands sur nous la force de ton amour

pour que nous protégions la vie et la beauté.

Inonde-nous de paix, pour que nous vivions

comme frères et sœurs

sans causer de dommages à personne.

Après cette adresse au dieu créateur dont l’amour emplit chacune de ses créatures, François demande à ce Dieu de soutenir notre conversion écologique.

Ô Dieu des pauvres,

aide-nous à secourir les abandonnés

et les oubliés de cette terre

qui valent tant à tes yeux.

Guéris nos vies,

pour que nous soyons des protecteurs du monde

et non des prédateurs,

pour que nous semions la beauté

et non la pollution ni la destruction.

Touche les cœurs

de ceux qui cherchent seulement des profits

aux dépens de la terre et des pauvres.

Apprends-nous à découvrir

la valeur de chaque chose,

à contempler, émerveillés

à reconnaître que nous sommes profondément unis à toutes les créatures

sur notre chemin vers ta lumière infinie.

La prière s’achève par un merci et une demande.

Merci parce que tu es avec nous tous les jours.

Soutiens-nous, nous t’en prions,

dans notre lutte pour la justice, l’amour et la paix.

 

La Prière chrétienne avec la création est d’une inspiration très franciscaine. Par son titre même : François ne nous propose pas de prier pour la création, mais avec la création. La structure de la prière est trinitaire, avec d’abord chant de louange au Dieu Père et créateur.

Nous te louons, Père, avec toutes tes créatures, qui sont sorties de ta main puissante.

Elles sont tiennes, et sont remplies de ta présence comme de ta tendresse.

Loué sois-tu.

Après le Dieu Père, c’est vers le Dieu Fils que monte notre louange.

Fils de Dieu, Jésus,

toutes choses ont été créées par toi.

Tu t’es formé dans le sein maternel de Marie, tu as fait partie de cette terre,

et tu as regardé ce monde avec des yeux humains.

Aujourd’hui tu es vivant en chaque créature avec ta gloire de ressuscité.

Loué sois-tu.

Nous retrouvons les intuitions théologiques fortes exprimées dans l’encyclique, sur l’attitude de Jésus à l’égard de la création, et sur la présence vivante du ressuscité en son sein. Puis vient la louange à l’Esprit Saint.

Esprit-Saint, qui par ta lumière orientes

ce monde vers l’amour du Père

et accompagnes le gémissement de la création,

tu vis aussi dans nos cœurs

pour nous inciter au bien. Loué sois-tu.

Comme dans le Notre Père, après la louange au Dieu Trinité, nous pouvons lui présenter nos demandes pour grandir dans la fraternité universelle, et vivre en bâtisseurs et protecteurs de la maison commune.

Ô Dieu, Un et Trine,

communauté sublime d’amour infini,

apprends-nous à te contempler

dans la beauté de l’univers,

où tout nous parle de toi.

Éveille notre louange et notre gratitude

pour chaque être que tu as créé.

Donne-nous la grâce

de nous sentir intimement unis à tout ce qui existe.

Dieu d’amour, montre-nous

notre place dans ce monde

comme instruments de ton affection

pour tous les êtres de cette terre,

parce qu’aucun n’est oublié de toi.

La prière s’élargit ensuite en un appel à la conversion des riches et des puissants de notre monde.

Illumine les détenteurs du pouvoir et de l’argent pour qu’ils se gardent du péché de l’indifférence, aiment le bien commun, promeuvent les faibles, et prennent soin de ce monde que nous habitons.

Enfin la prière s’achève par une demande insistante pour notre propre conversion, en réponse aux appels des pauvres et de la terre. Nous avons tant besoin de l’aide de notre Dieu pour devenir de vrais disciples du Christ.

Les pauvres et la terre implorent :

Seigneur, saisis-nous

par ta puissance et ta lumière

pour protéger toute vie,

pour préparer un avenir meilleur,

pour que vienne ton Règne de justice, de paix, d’amour et de beauté.

Loué sois-tu.

Amen.

 

Nous vous invitons à prolonger cette émission en méditant ces 2 prières, comme le font chaque jour par exemple nos jeunes amis de la Maison Claire & François, à Orvault. Une prière indispensable si nous voulons entrer jour après jour dans un authentique chemin de conversion écologique.

Grand merci pour votre fidélité à Fleur de Sel, chers auditeurs, au long de la lecture de Laudato si’, commencée il y a juste un an, et qui s’achève aujourd’hui.

Et rendez-vous comme d’habitude la semaine prochaine, pour votre émission hebdomadaire d’information, de formation et de réflexion sur l’écologie intégrale.

 

Partagez cet article

  • 0%