Chronique que choisir : la fin des emballages plastiques

Chronique Que Choisir Société

Les mesures légales pour préserver la planète deviennent quotidiennement visibles, avec la fin des sachets en plastique par exemple. C’est maintenant le tour des emballages en plastique pour les fruits et légumes frais, et bien d’autres produits comme les périodiques postés. Leur disparition est programmée de 2022 à 2024.

Chronique que choisir_la fin des emballages plastiques_25112021

Dès janvier 2022, le film plastique aura disparu pour les concombres, les radis ou les pommes mis en rayon dans les hypermarchés comme les magasins de proximité, et bien sûr les marchés. Le décret d’application est paru, et il prévoit la disparition du plastique pour un grand nombre d’emballages jugés inutiles ou remplaçables. Il s’agit pour commencer d’une cinquantaine de fruits et légumes frais entiers, considérés comme robustes. Le tour des salades et herbes aromatiques viendra dans deux ou trois ans, avec d’autres variétés plus fragiles, comme les primeurs et les fruits mûrs.

Les motifs de cette législation sont bien sûr d’ordre environnemental, alors que plus d’un tiers des fruits et légumes frais sont conditionnés sous plastique, pour des raisons plutôt commerciales. La loi a prévu des délais pour ménager les obstacles et les résistances, comme la préservation des produits fragiles ou la nécessaire adaptation des chaînes logistiques de la distribution. D’autres mesures encore sont prévues pour éliminer progressivement l’usage du plastique :

  • Journaux et publicités en boîte aux lettres.
  • Jouets en plastique offerts avec les formules de restauration pour les enfants.
  • Vaisselle jetable en restauration sur place.
  • Tickets de caisse et facturettes de carte bancaire (sauf demande du client).

Partagez cet article

  • 0%